: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Le prix moyen d’un terrassement peut être évalué selon plusieurs facteurs, au mètre cube ou à l’heure. Il faut savoir que les travaux de terrassement sont très variables en fonction de la nature du sol et du type de terrain. Pour revenir au terrassement terrain, il désigne l’ensemble des travaux qu’on effectue pour la préparation d’un terrain. Il est indispensable pour accueillir une construction tels une maison, une piscine, un parking, etc. Bien entendu, l’opération de terrassement requiert le recours à des professionnels et l’usage d’engins lourds. En plus, elle nécessite également un investissement conséquent et un suivi de qualité. L’échec des travaux de terrassement peut contribuer à l’effondrement de l’édifice qui sera érigé par la suite, des conséquences d’une gravité importante.

Le prix moyen du terrassement

Les professionnels du domaine du terrassement définissent le coût moyen de l’opération de plusieurs manières. Ainsi, le coût peut être exprimé selon le nombre d’heures ou selon le volume de terres traitées, au mètre cube.

Pour un coût moyen du terrassement à l’heure, l’opération de terrassement revient au minimum à 70 euros par heure. Ce prix comporte la main-d’œuvre de l’artisan professionnel et celui de l’ouvrage. À noter cependant que ce coût peut varier et suivant les régions. D’autres critères comme la nature du sol à traiter et les dimensions du terrain entrent également en jeu. Ce n’est point étonnant qu’à Paris, le coût de terrassement à l’heure surpasse largement les 80 euros. Dans le cas d’un prix fixé pour toute journée, le prix du terrassement peut atteindre les 400 à 700 euros, par jour de travail. Le coût moyen du terrassement au mètre cube peut se chiffrer entre 25 et 70 euros, le mètre cube.

Les raisons d’un prix élevé des travaux de terrassement

La hausse du coût peut facilement s’expliquer par le fait que les travaux de terrassement requièrent l’utilisation d’engins lourds. On peut citer entre autres les camions-bennes, les pelles mécaniques, les tracteurs, les compacteurs, les marteaux-piqueurs, etc. Rien que la location de telles machines peut atteindre en moyenne 500 euros la journée. Sans oublier le fait que ces engins ne peuvent être maniés que par des personnes qualifiées, pour assurer la précision, l’efficacité et la performance. Il va sans dire qu’employer du personnel qualifié a son prix. Il ne faut pas non plus omettre le paiement des taxes qu’il faut reverser. Ce sont autant de charges qui contribuent au coût non négligeable du terrassement d’un terrain.

Les différentes étapes du terrassement d’un terrain

Il est bon de préciser que les travaux de terrassement d’un terrain font partie des travaux de « gros œuvres ». En effet, ils exigent une compétence avérée et comportent plusieurs tâches délicates à accomplir. Les tâches les plus fréquentes et récurrentes sont le piquetage, l’évacuation des eaux, le décaissement, la pose d’un film géotextile et le remblaiement.

Les travaux de piquetage

Le piquetage consiste à effectuer des études des plans du terrain pour fixer ses bornes. Ainsi, le professionnel doit placer les piquets aux extrémités et définir les différents espaces qui vont servir d’emplacements aux divers gravats et déchets des travaux, avant leur évacuation. Le piquetage présente l’avantage de permettre au terrassier d’établir un premier contact avec le terrain sur lequel il va travailler. Par la suite, l’installation des bornes lui évite bien de soucis sur d’éventuels empiètements sur des terrains du voisinage. De plus, le piquetage offre l’opportunité aux autres techniciens qui doivent intervenir sur le terrain d’en réaliser une étude et d’en dresser le profil complet. Ces sortes de travaux préliminaires conditionnent le bon déroulement des autres étapes du terrassement.

L’évacuation des eaux

Lors des travaux de terrassement, il n’est pas rare que les terrassiers découvrent une source d’eau. On peut également avoir besoin d’évacuer les eaux de ruissellement. Avant le commencement des travaux, il est donc pertinent de prévoir une pente de 5 % pour l’évacuation des eaux de pluie. En cas de besoin, les techniciens pourraient même poser des canalisations et des drains pour compléter le tout.

Le décaissement et la pose du film géotextile

Cette autre tâche de terrassement peut aussi être appelée décapage ou déblai. Le décaissement permet d’enlever la couche de terre végétale recouvrant le terrain. Par la suite, le technicien déblaie les éventuels gravats. Ce travail consiste à prélever au moins les 20 premiers centimètres de terre. Cette profondeur peut être augmentée quand il faut déraciner des arbres ou des arbustes. La terre enlevée doit être entreposée dans un espace bien défini pour être réutilisée pour le nivellement du terrain. Les déchets inutiles seront évacués. Cette étape est enchaînée par l’installation d’un film géotextile. Cette phase de terrassement n’est pourtant pas obligatoire. Elle jouera le rôle de fine couche de séparation de la terre du terrain et de la couche de remblai à apporter ultérieurement.

Le remblaiement

Les travaux de remblai consistent au dépôt d’un mélange de terre et d’autres matériaux sur le terrain. Ils ont pour but de fournir au terrain toute la consistance appropriée pour supporter le futur bâtiment qui sera construit. Avant de procéder à une opération de remblaiement, il faut se renseigner au préalable auprès de la mairie pour vérifier s’il est permis d’effectuer cette tâche dans la zone où se situe le terrain. Si on n’a aucune opposition à ce que le remblai soit effectué, les techniciens peuvent répandre sur le terrain les multiples couches de matériaux nécessaires. Pour ce faire, ils auront recours aux compacteurs et d’autres engins lourds pour tasser le mélange et donner au terrain un niveau uniforme.

La nécessité de confier les travaux de terrassement à des professionnels

Au vu de toutes ses contraintes, il est indispensable de confier les travaux de terrassement à des spécialistes en la matière. Sauf si on est soi-même un terrassier ou un ingénieur des BTP et qu’on dispose des moyens et outils pour réaliser de tels travaux. Dans ce cas, même si on gagne en coût de main d’œuvre, on risque de perdre dans la location des engins lourds. Donc, il est toujours pertinent de se fier à un professionnel pour ne pas avoir à se préoccuper de nombreux détails techniques liés aux multiples étapes du terrassement.

La demande de devis terrassement

Pour avoir des devis de terrassement, on doit se rendre sur le site Internet du professionnel. On peut demander de 3 jusqu’à 5 devis gratuits et sans engagement. Cela permet de comparer et décider en toute connaissance de cause. Généralement, les informations demandées lors de la demande de devis sont le code postal où auront lieu les travaux de terrassement, la surface du terrain à terrasser en m², la courte description des travaux qu’on souhaite faire réaliser, le délai de commencement souhaité pour les travaux et l’objectif de la demande.

Prix du terrassement : la comparaison de devis pour payer moins

Comme indiqué précédemment, il ne faut pas hésiter à demander des devis gratuits (il existe des devis payants). Une fois les devis en main, on peut les comparer et se faire une idée précise du coût réel des travaux. Une autre astuce pour dépenser moins est également d’offrir ses déchets de terrassement. Au lieu de dépenser pour l’évacuation en camion-benne, d’autres chantiers ou des agriculteurs peuvent avoir besoin de terre. Le futur bénéficiaire pourra alors récupérer les déchets du terrain à ses propres frais.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici