Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Réclamez votre devis détaillé en quelques clics.

La chasse d’eau en version économique

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .
chasse d'eau économique

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Installer une chasse d’eau économique sous-entend dépenser moins d’eau. Qui dit réduction de dépense d’eau dit réduction d’argent et diminution de la facture annuelle de consommation d’eau. Dans la pratique, l’usage des WC, plus spécifiquement de la chasse d’eau, génère une consommation d’eau non négligeable. Si on fait la chasse au gaspillage et aux dépenses inutiles, cela représente jusqu’à 20 % des dépenses d’eau d’un foyer, surtout si les WC sont équipés d’une ancienne chasse d’eau, ne comportant pas de mécanisme d’économie d’eau. Que les WC soient suspendus ou à poser, il est possible de les équiper d’un mécanisme de chasse d’eau économique.



Chasse d’eau économique : la pertinence de l’économie d’eau avec la chasse d’eau


L’eau est une ressource naturelle qu’on doit économiser, car elle n’est pas inépuisable. En effet, de nombreux systèmes de chasse d’eau consomment entre 8 et 12 litres d’eau, un volume qui dépasse largement le besoin d’eau pour éliminer les matières. À ce propos, une consommation d’eau réduite de 45 à 60 % peut très bien convenir à l’usage.



Le fonctionnement d’une chasse d’eau


La chasse d’eau désigne un système qui permet de purger l’eau souillée de la cuvette des WC, en la remplaçant par de l’eau propre. Son fonctionnement de base consiste en la libération brutale d’un volume d’eau gardé dans un réservoir. Ce volume d’eau crée un flux qui apporte les excréments et le papier. Le réservoir est lié d’un côté à un robinet d’alimentation en eau et de l’autre à la cuvette. C’est le réservoir qui comporte le mécanisme de chasse d’eau régulant les entrées et sorties d’eau.



Les divers types de mécanisme de chasse d’eau


La chasse d’eau peut se décliner en trois types. Il peut s’agir de :




  • La tirette qui permet de tirer verticalement une tige métallique qui déclenche le mécanisme et libère l’eau du réservoir dans la cuvette. Ce système est devenu obsolète, car il ne permet pas de gérer la quantité d’eau libérée à chaque action.

  • Le bouton simple ou poussoir qui assure le contrôle de la libération de l’eau. L’usage du poussoir permet de stopper le flux d’eau quand les excréments sont partis de la cuvette sans avoir à attendre que le réservoir se dévide totalement.

  • Le bouton double poussoir qui se présente comme le mécanisme idéal. Comme son nom l’indique, il comporte deux boutons, dont un petit et un gros. Le fait d’actionner le petit bouton libère une quantité d’eau plus faible que quand on actionne le gros. Ce mécanisme permet d’économiser de l’eau, car il n’y a plus besoin de déverser 12 litres d’eau pour évacuer un excrément qui n’en nécessite que 6. En outre, il est possible de maîtriser le volume libéré par le petit bouton.


Le système de commande


Chaque mécanisme comporte un système de commande qui transfère l’information. On en trouve également plusieurs types de commande, entre autres :



Le mécanisme utilisant le câble


Il est relié à la tirette ou le bouton poussoir. Son avantage est qu’il n’y a pas besoin de démonter le bouton si on souhaite regarder dans le réservoir. En effet, la longueur du câble autorise le soulèvement facile du couvercle pour voir tout le système de chasse d’eau. Cela permet également un réglage facile pour les volumes d’eau libérés. Cependant, le câble peut se coincer ou se pincer. De telles incidences sont susceptibles de le rendre inutilisable.



Le mécanisme à commande mécanique


Il se rattache directement au bouton poussoir ou à la tirette. L’avantage de ce système est qu’il est robuste et durable. Il facilite le réglage des volumes d’eau libérables. Son inconvénient est qu’il faut démonter toute ou partie du bouton pour soulever le couvercle du réservoir en cas de problème ou besoin de vérification.



Chasse d’eau économique : le remplissage du réservoir et son fonctionnement


Le réservoir est lié au réseau d’eau du logement grâce à un robinet spécial. On branche ce robinet soit latéralement soit en dessous du réservoir. Le robinet est, quant à lui, lié au flotteur et/ou au mécanisme de chasse d’eau pour stopper le remplissage du réservoir lorsque ce dernier est suffisamment plein. Latéralement, le robinet est connecté sur le côté du réservoir. En dessous, le robinet achemine l’eau dans le réservoir par le fond de ce dernier.


Le système de robinet est combiné en un seul système comportant la valve et le flotteur. Le flotteur peut être à levier c’est-à-dire qu’il actionne la valve à l’aide d’un levier pour que l’eau soit stoppée. Il peut également être servovalve, soit il remonte comme une jauge de réservoir le long d’un axe ou d’une crémaillère. Il actionne la valve pour arrêter le coulis de l’eau.



Chasse d’eau économique : mécanismes économiques et prix indicatif


Pour changer son WC actuel par un WC équipé d’une chasse d’eau économique, il faut débourser 150 à 400 euros pour un pack WC complet. Si on souhaite faire changer seulement la chasse d’eau, le coût d’une nouvelle chasse d’eau économique est de l’ordre de 25 à 30 euros en moyenne hors pose.


Pour arriver à économiser de l’eau dans la chasse d’eau, ce type de mécanisme intègre un double bouton, qui permet d’activer une petite chasse d’eau ou une grande chasse d’eau. Autrement dit, on peut le doser selon la situation. Ainsi, le WC entier n’est pas à remplacer, car il suffit de démonter l’actuel mécanisme de chasse d’eau et de le remplacer.


Ces mécanismes derniers nés proposent des chasses d’eau 2 et 4 litres. Il existe également un mécanisme de chasse d’eau double, 3/6 litres.


Si on souhaite changer ses WC, il existe des packs WC économiques incluant déjà des chasses d’eau réduites. Ils proposent, en plus, une cuvette comportant un système de siphonage permettant d’évacuer plus facilement l’eau. Il faut compter 150 euros en moyenne pour acheter un WC à économie de chasse d’eau muni d’un système de siphonage.


D’autres solutions sont également possibles, à savoir le sac économiseur d’eau dissimulé dans le réservoir des WC. À chaque usage de la chasse d’eau, le sac économise la même quantité d’eau qu’il contient. Pour moins de 5 euros, on peut économiser jusqu’à 2 litres par chasse.


On peut également faire appel aux plaquettes économiseur d’eau pour les WC. Elles s’installent de chaque côté du mécanisme de chasse d’eau pour retenir l’eau tout en permettant l’évacuation de la colonne d’eau utile à la pression. Ces options conviennent sur la plupart des mécanismes sauf les doubles chasses. Elles nécessitent un prix débutant à partir de 15 €.


Enfin, le stop eau WC désigne un mécanisme à suspendre ou à clipser qui arrête manuellement la chasse d’eau. Il est facile à mettre en place et à utiliser. En effet, au moment de tirer la chasse d’eau, on le relâche pour stopper le mécanisme. Il permet de réduire jusqu’à 50 % la consommation d’eau. Pour l’avoir, il faut prévoir un budget avoisinant les 20 euros.

Ne vous arrêtez pas là ! Explorez d’autres sujets

lavabo pour salle d'eau

Le lavabo de salle de bain

Un lavabo pour la salle d’eau doit convenir au style de la salle de bain. S’il s’agit souvent d’un élément de décoration pour la pièce d’eau, les fabricants l’intègrent souvent dans un meuble en vue de cacher la tuyauterie, plutôt…

adoucisseur d'eau

L’adoucisseur d’eau : tout ce qu’il faut connaître

L’adoucisseur d’eau est de plus en plus courant, notamment en France, pour maintenir la pureté de l’eau à un niveau utilisable. En France, il existe de nombreuses régions où l’eau est très chargée en calcaire, approvisionnant ainsi les habitants en…

éclairage salle de bain, sanitaire, douche baignoire

Éclairage de salle de bain, quel type de lumière choisir ?

Au même titre que les autres pièces de la maison, la salle de bain mérite aussi d’avoir un éclairage qui lui est propre et lui convienne. Et tout comme le choix des sanitaires ou du mitigeur, l’éclairage mérite aussi une…

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *