Les labels et certifications d’isolation de logement

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Dans les travaux d’isolation, le label vise à accompagner le maitre d’ouvrage vers la performance optimale. Il permet de renforcer la RT 2012 en vigueur. Faire des  économies d’énergies allant jusqu’au quart de la consommation totale et de diminuer les factures de chauffage et de climatisation est actuellement chose possible. Pour ce faire, il faut isoler les habitations, que ce soit une maison, un appartement, un chalet, etc. En effet, les déperditions de chaleur ne sont pas une fatalité. Pour s’assurer de bénéficier des meilleures solutions d’isolation, il faut connaître les différents labels. Les labels et les certifications sont appliqués aux produits, aux habitations rénovées et aux logements neufs. Ils doivent correspondre à des normes préétablies via des indices de performance minimum.

Les labels et certifications attestent qu’un produit ou un logement est entièrement conforme aux différentes caractéristiques d’un référentiel. Ils permettent de disposer d’un repère par rapport à la multitude de produits existants pour aider à faire les bons choix selon ses critères. Il est ainsi facile de reconnaître les produits certifiés à la marque visible sur les emballages. Les labels et certifications aident aussi à valider les subventions. L’utilisation des produits labellisés permet aussi de jouir des performances précises. La certification est établie par un organisme indépendant accrédité par le COFRAC ou Comité Français d’accréditation, qui valide l’octroi ou non de celle-ci.

Isolation et label : la RT2012

Le label RT 2012 est aussi associé au label BBC ou maison basse consommation. La RT 2012 a pour but de limiter la consommation d’énergie d’un logement neuf à 50 kWhEP/(m2.an). Elle prend en compte l’efficacité énergétique du bâti, le confort d’été dans les maisons non climatisées ainsi que la consommation énergétique. Pour être conforme à ces exigences, la RT 2012 impose le traitement des ponts thermiques, le recours à des énergies renouvelables, une surface minimale de baies vitrées… Tout cela, pour diminuer de moitié ou du triple, les besoins en chauffage.

Isolation et label : le label RGE

Le label ou plutôt la certification RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement désigne la qualification d’une entreprise ou d’un professionnel pour l’exécution des travaux en rénovation ou en construction neuve. Les travaux doivent entrer dans le cadre de travaux d’efficacité énergétique ou de la mise en place de l’installation d’équipements usant des énergies renouvelables. Ainsi, le fait de faire appel à des artisans qualifiés RGE permet de bénéficier des aides au financement de l’État comme l’Eco-Prêt à Taux Zéro ou le CITE, Crédit d’impôt de Transition énergétique de 30 %.

Isolation et label : le label Qualitel

Ce label est attribué par l’association Qualitel. Il a pour but de qualifier les logements neufs et rénovés, ayant des caractéristiques techniques supérieures aux exigences de la réglementation normale. Cela concerne quelques catégories prédéfinies comme le thermique, la plomberie, l’électrique et l’acoustique. À titre d’exemple, quand on parle du « label Qualitel confort Acoustique », les logements répondent tout simplement aux normes élevées d’isolation acoustique.

Isolation et label : le label Acotherm

Ce label régit les vitrages et les menuiseries. Il les classe selon leurs performances d’isolation acoustiques et thermiques. Ce label est attribué par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment. On peut aussi retrouver ce label sous la forme « Certification AT ». Pour avoir la norme Acotherm, les menuiseries des fenêtres doivent comporter une faible perméabilité acoustique. Leur classement est de AC1 à AC4 si la classe la plus élevée sous-entend que l’isolation phonique est la plus performante. Il existe 3 types de produits susceptibles de recevoir la Certification AT.

Ce sont les menuiseries extérieures verticales comme les fenêtres, les fenêtres de toit en pente, les portes-fenêtres, les blocs-portes extérieurs. Il y a également, les blocs-baies si ceux-ci comportent des fermetures comme les volets roulants, les persiennes et enfin, les portes extérieures et les portes de service. Pour la performance thermique, les menuiseries concernées sont classées entre Th1 et Th11, en fonction de la valeur du Coefficient U de la fenêtre. Plus le niveau Th est élevé, meilleure est l’isolation thermique.

Isolation et label : le label Flamme Verte

Ce label s’adresse aux appareils de chauffage au bois. Autrement dit, il permet de connaitre et de déterminer la performance du chauffage bois. Plus un chauffage bois est censé être performant, moins il consomme de consommables comme les bûches, les pellets ou les granulés. Le label Flamme Verte facilite son choix selon les performances du chauffage au bois. Ce label est très pratique, car il aide même si on ne s’y connait pas du tout dans le domaine.

Isolation et label : les Écolabels

Les Écolabels permettent de connaître les produits respectueux de l’environnement. À titre d’exemples, ils peuvent être des peintures, des colles, des enduits, etc. Ils doivent répondre à des critères en matière de durée de vie, de leur impact sur l’environnement ainsi que de leur mode de traitement. En France, on peut dénombrer le label NF Environnement et l’Écolabel Européen.

Le label Effinergie

Ce label est délivré par l’association de même nom. Ce label met l’accent sur l’isolation, l’étanchéité à l’air et la maîtrise du renouvellement de l’air. Il s’agit de proposer une grille de niveaux de performances énergétiques largement supérieure à la réglementation en vigueur. Et ce niveau est valable tant en construction qu’en rénovation. L’obtention de ce label permet de bénéficier d’une extension du COS ou Coefficient d’occupation des sols, mais aussi d’une réduction des taxes foncières et d’un crédit d’impôt pour l’acquisition de dispositifs en énergies renouvelables.

Le label PassivHaus

Le label PassivHaus a été conçu en Allemagne par Wolfgang Feist et Bo Adamson, lors de la construction de la première maison passive en 1991. Ce type de maison garantit un bon confort intérieur tout au long de l’année, cela, sans chauffage traditionnel ni même une climatisation. Dans la pratique, le besoin de chauffage annuel doit être en dessous de 15 kWh/m²/an. Pour atteindre cet objectif, il faut un renforcement de l’isolation, une bonne orientation de la maison et de profiter au maximum de la chaleur reçue par le rayonnement solaire.

Le label Minergie

Le label Minergie quant à lui, a été mis en place en Suisse en 1998. Il s’applique à tout type de bâtiment, en neuf ou en rénovation ainsi qu’à tout type d’architecture. L’exigence de performance est de 38 kWh/m²/an en neuf si elle est de 60 kWh/m²/an en rénovation. Le calcul est conforme à la RT 2012 et correspond à la performance d’un bâtiment BBC (Bâtiment Basse Consommation). Le surcoût d’une construction labellisée Minergie est estimé à 6 % si on vise à la réalisation d’un habitat durable, sain et confortable.

La certification Cekal

La certification CEKAL, quant à elle, est délivrée par l’association CEKAL. Elle concerne les vitrages isolants. Il s’agit d’un assemblage de 2 à 3 verres scellés et intercalé d’un espace isolant. Elle s’adresse également aux  vitrages feuilletés dont la constitution consiste en un assemblage de deux ou plusieurs verres. Sans oublier les vitrages trempés, un verre ayant bénéficié d’un traitement thermique. Cette certification a pour but d’attester des performances thermiques et phoniques des vitrages. Sans oublier leur durabilité et leurs performances de sécurité vis-à-vis des risques de blessures, de chutes et de vandalisme. Elle donne accès au crédit d’impôt si elle remplit quelques critères. Entre autres, si le coefficient de transmission thermique (Ug) pour les doubles vitrages est de 1,5 W/m².K, soit de classe TR5 et plus.

La certification ACERMI

C’est au tour de l’Association pour la Certification des Matériaux Isolants, ACERMI de délivrer ce label. Travaillant en toute indépendance, l’association valide les caractéristiques des isolants thermiques. Elles sont établies en conformité aux normes européennes ou en fonction du classement ISOLE ou aptitude à l’emploi du produit. Cela permet de cibler au mieux le produit isolant vis-à-vis de son utilisation.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Laisser un commentaire