Les plaquettes de parement pour façade extérieure

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

La plaquette de parement pour l’extérieur de la maison, c’est l’idéal pour un rendu remarquable de l’extérieur. C’est une autre alternative à l’enduit crépi ou au bardage bois. La plaquette de parement pour l’extérieur est une alternative intéressante. Esthétique et isolante, la plaquette de parement pour l’extérieur a tout pour plaire. De plus, ravaler sa façade est plus facile avec les plaquettes de parement, car elles ne nécessitent pas de joint ni d’angles préformés.

Les plaquettes de parement pour l’extérieur : caractéristiques

Les plaquettes de parement servent à embellir la façade, à la place du traditionnel crépi et du bardage en bois ou en PVC, si l’alliance des  plaquettes de parement avec l’un d’eux est également possible. Une partie de la maison en bardage en bois et une autre en plaquettes de parement est un exemple intéressant. Qu’elles soient utilisées pour habiller une façade entière ou seulement quelques parties de la maison pour la mettre en valeur, les plaquettes de parement sauront s’adapter à tous les goûts.

Cette alternative au crépi, à la peinture ou au bardage en bois, qu’elles soient en pierre naturelle ou en imitation (de composite ou de plâtre), n’est pas à confondre avec la brique ou la briquette de parement. En effet, la plaquette de parement est plus fine.

La pose des plaquettes de parement est simplifiée : elle se fait à l’aide de colle et de joint spéciaux. Certaines plaquettes peuvent même s’installer sans joints.

Prix des plaquettes de parement pour l’extérieur

Le prix des plaquettes de parement dépend du matériau, et varie d’un produit à un autre. Certaines plaquettes sauront apporter un aspect décoratif si d’autres servent d’excellents isolants thermiques. Le prix au m2 commence à partir de 8 euros pour des plaquettes en béton et peut grimper jusqu’à plus de 100 euros, pour du polyuréthane ou de la pierre naturelle.

Plaquette de parement extérieur : les différents styles des briques

On peut trouver énormément de types de plaquettes de parement. Elles peuvent être disponibles par lot, vendues par unité, sous forme de dalle. Dans ce cas, elles peuvent être conditionnées sous une dimension de 1,50 m x 1 m. Les différentes couleurs disponibles de plaquettes de parement permettent également de personnaliser le revêtement de façade : blancs, beiges, gris, ocres naturels, bruns, noirs, voire multicolores, tout est possible. Cependant, il faut veiller à ce que le coloris choisi soit autorisé par la mairie. Pour les matériaux, le choix est immense. Il y a les plaquettes de parement en :

  • pierre naturelle, reprenant les couleurs et les styles traditionnellement trouvés dans les maisons anciennes.
  • béton, de parfaites imitations des pierres naturelles. Elles sont très résistantes et peuvent se décliner dans de nombreux formats et styles.
  •  terre cuite, des briques prés assemblés imitant les briques classiques.
  • quartz, les versions les plus fines des plaquettes.
  • et en composite ou plaquettes en polyuréthane.

Pour bien les choisir, on doit prendre en compte de l’esthétique voulue et de l’emplacement voulu, à l’intérieur ou l’extérieur.

La pose des plaquettes de parement

À l’intérieur comme à l’extérieur, la manière de pose des plaquettes de parement habille un mur ou un pan de mur. Pour l’assemblage, on peut citer deux principales techniques :

  • En alignement, où les rangées de plaquettes sont symétriques.
  • Ou en décalage, soit tous les deux rangs et où une demie plaquette débute la rangée.

Cependant, ces deux techniques ne sont pas les seules, on peut créer toutes sortes de décor personnalisé et original comme la mosaïque, la rosace, etc.

Selon l’emplacement du mur à parer, on veille à bien choisir la colle et le matériau des plaquettes. Ainsi, pour une pose à l’extérieur, il faut respecter quelques règles :

  • Ne pas utiliser des plaquettes de parement en plâtre.
  • Prendre une colle spéciale qui sait résister aux variations de température.
  • Opter pour un joint imperméable pour les parements.
  • Adapter la colle au matériau des plaquettes ainsi qu’à leur poids. Les plus lourdes auront besoin de mortier colle pour bien tenir au support.

Pour la découpe, généralement, on utilise une meuleuse pour les plaquettes en terre cuite et en béton si on utilise une scie égoïne pour les plaquettes en plâtre.

La préparation du mur à habiller

Avant de commencer la pose de plaquettes de parement, on doit veiller à ce que le support à travailler soit propre et lisse. Quelques mesures sont alors à prendre :

  • Retirer les plinthes.
  • Couper le courant dans la pièce.
  • Démonter les prises et les interrupteurs.
  • Poncer les inégalités.
  • Dépoussiérer.

Pour les murs en plâtre (plaques ou carreaux), on doit réaliser à l’aide d’un cutter ou d’une spatule des stries par-dessus la surface à habiller. Cela permet de faciliter l’adhérence de la colle au support.

Le repérage de l’emplacement des plaquettes de parement extérieur

Pour veiller à la qualité de la pose, on doit :

  • Mesurer la hauteur d’une plaquette de parement, puis ajouter 1 à 2 cm chaque côté, pour les joints, selon l’esthétique voulue.
  • Reporter cette mesure au mur à plusieurs endroits avec une équerre, en partant du sol vers le plafond.
  • Relier les différents points en une ligne horizontale avec une grande règle ou un cordeau à poudre.
  • Repartir de cette ligne pour identifier de nouveaux repères pour la deuxième ligne, toujours avec une équerre.
  • Tracer la seconde ligne, etc.

On procède de la même manière sur toute la surface du mur.

Les découpes des plaquettes de parement extérieur

Comme il est rare que la largeur du mur à parer soit équivalente à un nombre exact de plaquettes à poser, on passe obligatoirement par la phase de découpe, pour assurer de belles finitions. Pour cela, il faut :

  • Mesurer l’espace restant entre le dernier joint et le mur avec l’aide d’une règle ou un mètre ruban.
  • Reporter cette mesure sur la plaquette de parement.
  • Tracer une ligne de coupe sur la plaquette.
  • Couper avec la meuleuse ou avec la scie égoïne selon le matériau de la plaquette de parement.
  • Au niveau des prises et des interrupteurs, découper la plaquette avec une scie cloche ou un trépan.

La pose de la première rangée de plaquettes de parement

Assurer la bonne pose de la première rangée de plaquettes de parement est une étape essentielle pour mener à bien la pose. À cet effet, on :

  • Prépare la colle suivant les indications du fabricant. Pour les colles en poudre, un embout-mélangeur permet de la rendre homogène et sans grumeaux.
  • Commence par un angle du sol.
  • Applique un collage simple pour les plaquettes fines en utilisant une spatule crantée. On enduit le mur de colle, sur une surface d’approximativement trois rangées de plaquettes.
  • Encolle le mur et le dos de la briquette avec la spatule crantée, pour les plaquettes lourdes.
  • Positionne la première plaquette en partant d’un angle, suivant la ligne de repère.
  • Appuie fortement pour que la plaquette adhère bien au support.
  • Poursuit la rangée avec les autres plaquettes en respectant toujours la ligne de repère.
  • Prévoit, avec une cale, un espace entre chaque plaquette, pour les joints.

La pose des rangées suivantes en quinconce

Pour un résultat très esthétique, on doit procéder à une pose en quinconce en attaquant la deuxième rangée avec une demi-plaquette. Ce procédé consiste à :

  • Mesurer la plaquette et marquer son centre au crayon.
  • Découper la plaquette en son centre en fonction du matériau.
  • Continuer la pose sur toute la rangée.
  • Débuter la troisième rangée par une plaquette entière.
  • Alterner rangée après rangée.

Durant toute la pose, on contrôle régulièrement le bon alignement des plaquettes avec un niveau à bulle, de même pour le bon écartement des joints.

La pose des joints

Il faut laisser sécher le mur au moins 24 heures avant d’effectuer le jointoiement des plaquettes. Pour ce faire, on procède comme suit :

  • Retirer les cales entre les plaquettes.
  • Préparer l’enduit à joint dans un seau selon la notice du fabricant.
  • Mettre le mélange dans un pochoir à joint avec une truelle.
  • Couper l’embout et remplir les espaces entre les plaquettes de parement de manière régulière et uniforme, sans déborder sur les plaquettes.
  • Lisser et enlever l’excédent de mélange, après une demi-heure de séchage, avec un fer à joint.
  • Nettoyer les coulures sur les plaquettes à l’aide d’une éponge bien humide.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Laisser un commentaire