You are currently viewing Le chauffe eau

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Le chauffe eau est un équipement électroménager servant à chauffer l’eau sanitaire qu’on emploie pour la salle de bain notamment. Il trouve son utilité dans le fait que tout le monde n’est pas forcément adepte des douches ou bains à l’eau froide. Notamment durant les saisons où les températures sont basses. L’appareil chauffe donc l’eau sanitaire pour envoyer ensuite l’eau chaude dans les radiateurs. Il peut se décliner en un appareil à accumulation de type cumulus ou instantané. Il s’installe aussi bien au mur qu’au sol.

De ces fonctions essentielles, cet équipement est indispensable si bien que le moindre dysfonctionnement nécessite de faire appel à un professionnel pour résoudre le problème, et ce, le plus rapidement possible. Quand on n’en possède pas encore, il est pertinent de prévoir une installation.

Les types de résistance d’un chauffe eau

On peut citer deux types de résistance pour le chauffe eau. La première résistance est thermoplongée ou blindée. Cela signifie que ladite résistance est plongée directement dans l’eau pour faire monter rapidement la température de l’intégralité de l’eau à chauffer. Cette solution convient pour le type d’eau peu calcaire. La deuxième résistance est la résistance stéatite. Celle-ci s’adapte à toutes les natures d’eau, notamment une eau agressive ou entartrante.

L’installation de chauffe eau

L’installation est toujours à confier au professionnel. L’installation en question se fait en quelques étapes distinctes, à savoir :

  • La délimitation de l’emplacement de pose du chauffe-eau.
  • La fixation de l’appareil au mur.
  • Le raccordement de l’appareil au réseau hydraulique, en place.
  • Le raccordement de l’appareil au réseau électrique existant.

L’emplacement du chauffe eau

On délimitera son emplacement selon les règles de bon sens. Ainsi, la règle la plus élémentaire serait d’être le plus près possible des points de puisage. Il faut se focaliser sur le principe qu’à chaque fois qu’on puise de l’eau chaude, c’est la globalité des canalisations entre le chauffe-eau et le robinet qui doivent se remplir d’eau chaude. On doit considérer généralement 8 mètres comme distance maximale de ces canalisations. Il faut alors penser à les protéger du gel. Si l’installation se fait dans une cave ou dans un garage, il faut s’assurer que lesdites canalisations sont bien isolées au niveau thermique. Par ailleurs, l’installation dans une salle de bains doit respecter quelques normes dont le professionnel est à même de maîtriser les moindres détails.

La fixation du chauffe eau

Selon le type de chauffe eau, il doit être fixé solidement au mur. Les fabricants veillent à fournir un gabarit pour permettre le positionnement facile des endroits prévus pour le perçage. Il faut faire attention au poids d’un chauffe-eau vertical qui se situe entre 75 et 250 kg environ pour un volume de 50 à 200 litres. Le professionnel doit s’assurer que la fixation soit suffisante. S’il n’est pas entièrement sûr de la solidité du mur porteur, le mieux est de rajouter un trépied pour alléger les fixations.

Le raccordement hydraulique du chauffe-eau

Les premières étapes de l’installation consistent à couper le courant électrique et l’arrivée d’eau. Il existe des codes couleur pour renseigner sur les types d’entrées et de sorties. L’arrivée d’eau froide est bleue si la sortie d’eau chaude est rouge.

Pour l’arrivée d’eau froide, le professionnel place 2 tours de ruban teflon dans le sens du vissage pour, ensuite, visser le groupe de sécurité. Il met en place le siphon et raccorde le flexible d’arrivée d’eau froide par-dessus le groupe de sécurité. Pour la sortie d’eau chaude, il fixe le raccord diélectrique et le flexible de sortie. On ouvre la vanne d’arrivée d’eau pour remplir la cuve. On ferme le robinet quand l’eau commence à s’écouler continuellement. Le professionnel ne manque pas de vérifier l’étanchéité de l’ensemble des connexions, dans le cas échéant, il resserrera au besoin. Quand le chauffe eau est sous pression, il faut actionner le groupe de sécurité pour voir si le dispositif fonctionne bien.

Le raccordement électrique du chauffe eau

En premier lieu, le professionnel s’assure que l’arrivée du courant est bien fermée. Il a deux options de raccordement au choix : un raccordement monophasé ou un raccordement triphasé. Le fabricant fournit avec l’équipement les schémas de raccordement dans les 2 cas. Il suffit de respecter les codes couleur et d’effectuer le branchement selon ce qui est indiqué. Quand le capot de sécurité est remis en place, l’appareil peut être mis sous tension. Après quelques minutes, quelques gouttes d’eau qui s’écoulent du groupe de sécurité valident le bon fonctionnement du  groupe de sécurité et démontre qu’il est bel et bien opérationnel. Le chauffe eau étant installé correctement, il faut juste attendre quelques heures pour que la résistance chauffe l’eau de la cuve.

Le remplacement d’un chauffe eau

Son remplacement nécessite de respecter quelques étapes. Ainsi, le professionnel doit en premier lieu couper l’électricité et les arrivées d’eau. Il ouvre l’un des robinets jusqu’à ce que l’eau restante s’écoule totalement et que l’eau est bel et bien coupée. On enlève l’ancien chauffe eau. On le déconnecte et on ôte les tuyaux d’arrivée d’eau.

Il s’agit ensuite de fixer le nouvel appareil au mur pour pouvoir le connecter après. Il importe de commencer par la sortie d’eau chaude pour fixer le raccord diélectrique. On enchaîne avec l’entrée d’eau froide pour assurer l’étanchéité et visser à l’aide d’une clef. On raccorde le siphon vers l’égout pour pouvoir évacuer les eaux.

Il ne reste plus qu’à le brancher. Pour cela, il faut s’assurer de la mise hors tension de l’électricité. Comme précédemment, on ouvre le capot du chauffe eau et on connecte chacun des fils en suivant les différentes couleurs. On referme le capot quand le travail est terminé. Par la suite, on bascule le chauffe-eau en marche forcée, pour tester son bon fonctionnement.

Les différents signes poussant au remplacement d’un chauffe eau

Un remplacement s’impose quand on fait face à un problème d’eau chaude ou si on est en panne d’eau chaude. Dans la pratique, le ballon d’eau chaude ou le chauffe eau peut être défaillant ou ancien. On peut aussi avoir une eau chaude de couleur rouillée ou supporter une eau chaude de température peu élevée. Il se peut aussi que la quantité d’eau chaude soit moindre qu’habituellement. Un autre cas possible est la constatation d’une fuite, d’inondation ou d’humidité sur l’appareil.

Le prix du remplacement de chauffe eau

Pour les travaux de remplacement d’un ancien chauffe-eau comprenant la dépose, l’évacuation et l’obturation des canalisations, on doit prévoir environ 200 euros de coût de main d’œuvre.

En ce qui concerne l’installation d’un nouveau dispositif, il faut compter environ 300 à 400 euros de main d’œuvre, pour un réseau de raccordement proche. Pour une installation complexe, soit un réseau de raccordement au-delà de 10 mètres, il faut compter jusqu’à plus de 3000 euros de main d’œuvre.

L’expertise du professionnel

Le professionnel spécialiste de l´installation et du remplacement de chauffe-eau est à même d’assurer l´installation complète comprenant la pose, les branchements, les raccordements sanitaires, etc. Quels que soient son type et l’implantation requise, il maîtrise à la perfection les règles de pose. Il veille également à respecter les normes et les réglementations en vigueur.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Laisser un commentaire