La fosse septique

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

La fosse septique désigne un dispositif d’assainissement permettant d’épurer partiellement les eaux usées d’un logis, avant leur rejet dans la nature. Tendant à être remplacée par la micro-station d’épuration individuelle, elle a pour rôle de recueillir l’intégralité des eaux usées de l’habitation. A savoir les eaux sanitaires, les eaux de la vaisselle, les eaux de la cuisine, etc. D’une façon générale, on installe la fosse septique dans les résidences situées dans les régions où le réseau d’assainissement collectif est à des kilomètres ou inexistant.

L’installation d’une fosse septique est également pertinente quand le raccordement au réseau d’assainissement communal ou collectif devient trop cher. Ainsi, il n’est pas toujours permis de l’installer à son gré au sein de son logement. Pour le prix, le budget d’installation se chiffre dans les milliers d’euros. L’installation ne doit en aucun cas se faire par un amateur. Nous soulignons que sa mise en place est à réaliser impérativement par un professionnel.

La fosse septique ou la fosse toutes eaux

À l’origine, le terme fosse septique correspondait exclusivement à la fosse qui recueillait les eaux usées sanitaires des toilettes. Cependant, depuis de nombreuses années, la loi exige l’installation d’une fosse septique toutes eaux, soit une fosse qui accueille à la fois les eaux usées sanitaires et tous les autres types d’eaux évacuées de la maison. Ainsi, l’appellation fosse septique utilisée de nos jours sous-entend toujours une fosse septique toutes eaux. Pour le cas des maisons anciennes qui possèdent encore les premiers modèles de fosse septique, qui n’épurent que les eaux sanitaires, un artisan qualifié peut la transformer en fosse septique toutes eaux. On peut également se raccorder au système d’évacuation à l’égout appelé « tout-à-l’égout » pour assurer l’évacuation des eaux ménagères.

Les rôles d’une fosse septique

Les fosses septiques assurent à la fois deux principaux rôles, l’épuration des eaux usées et leur évacuation dans le sol. Cependant, il faut noter que la qualité de leur épuration n’est pas identique à celle d’une station perfectionnée. Elles font juste le nécessaire pour ne pas polluer ou ne pas contaminer la nappe phréatique. Pour fonctionner, les fosses septiques recueillent les déchets solides qui sont séparés des eaux par le système de fonctionnement de la fosse, pour les transformer en boue. Cette boue n’est pas évacuée comme les eaux, elle reste dans la fosse. Dans la pratique, il faut vidanger la fosse septique tous les 2 à 4 ans.

Les différents types de fosse septique

Les principaux types de fosse septique sont les fosses de béton, les fosses de PVC et les fosses de ciment. En d’autres termes, leur construction se fait avec les quelques matériaux principaux dont le béton, le béton armé, le PVC renforcé avec des fibres de verre ainsi que le ciment. Parmi elles, ce sont les fosses en béton qui sont les plus résistantes et les plus durables. Habituellement, les particuliers désirant les installer peuvent les commander ou les faire fabriquer sur mesure. Cependant, les fosses septiques en ciment ou en PVC sont des fosses préfabriquées, etc.

Les différents éléments à prendre en compte pour son installation

Le coût d’installation d’une fosse septique ne prend pas uniquement en compte le prix d’achat du matériel et de sa mise en fonctionnement. Au préalable, il faut effectuer une étude de sol qui est à réaliser par le Service Public d’Assainissement Non Collectif ou SPANC. C’est sur la base de cette étude que l’artisan pourra déterminer le type de fosse septique à installer et ses différentes caractéristiques. En dehors de l’achat du matériel de fonctionnement de la fosse, on ne doit pas omettre tous les outils annexes comme le filtre, le système d’épandage, la micro-station d’épuration… L’artisan ne manquera pas d’ajouter le coût de sa main-d’œuvre. Quand le système est fonctionnel, le Service Public d’Assainissement Non Collectif effectuera périodiquement des contrôles payants.

La réglementation en matière de fosse septique

Avant d’envisager l’installation de ce dispositif, on doit être bien informé sur les réglementations en vigueur de la commune. La réglementation sur les fosses septiques vise un objectif qui permet d’éviter la pollution des nappes phréatiques ainsi que des cours d’eau, par les eaux usées. C’est l’arrêté du 6 mai 1996 qui fixe les prescriptions techniques qui s’appliquent aux systèmes d’assainissement non collectif, un assainissement contrôlé par le Service Public d’Assainissement Non Collectif, SPANC. Pour connaître toutes les informations concernant le SPANC dont relève le secteur de sa ville, il faut consulter la mairie de sa commune ou le Conseil Général du département.

Le SPANC effectuera un premier contrôle au tout début d’installation de la fosse et un dernier contrôle juste avant le remblaiement. Il délivrera un certificat de conformité de la fosse septique attestant le bon respect de la réglementation en vigueur.

Les coûts des travaux du Service Public d’Assainissement Non Collectif

Comme signalé précédemment, le Service Public d’Assainissement Non Collectif effectue deux activités préalables à l’installation de la fosse qui sont le diagnostic d’assainissement et l’étude des sols. Le diagnostic d’assainissement peut coûter en moyenne 85 euros, voire 100 à 150 euros. Pour ce qui est de l’étude des sols, son prix varie entre 200 et 500 euros. Au-delà d’un devis chiffré à plus de 500 euros, on peut se rapprocher d’un spécialiste pour avoir un second avis. À noter cependant que la tarification du Service Public d’Assainissement Non Collectif varie d’une région à l’autre.

Le coût d’achat de la fosse septique

On estime le coût de la fosse septique entre 500 et 2 000 euros. Son prix réel à l’achat dépendra de quelques facteurs comme sa dimension, sa capacité et son matériau de fabrication. La capacité minimale conseillée est de 3 000 litres. En fonction des besoins, on peut s’offrir une fosse plus grosse, dont avec une capacité oscillant entre 4 000 et 5 000 litres. La fosse septique choisie doit répondre à la norme CE12566-1.

Le prix de la fosse au final

Pour la réalisation des travaux et l’achat des différents accessoires nécessaires, un professionnel pourra réclamer entre 3 500 et 8 000 euros. Le tarif du devis est fonction de l’importance des travaux annexes à réaliser et la nature du terrain. Au final, le budget d’installation d’une fosse septique se chiffre entre 4 000 et 8 000 euros. Il serait plus prudent de demander plusieurs devis pour les comparer. Vous pourrez ensuite choisir l’offre au meilleur rapport qualité/prix.

Les mesures nécessaires son l’installation

Une fosse septique est à installer à une distance minimale de 5 mètres de l’habitation. Elle sera à 3 mètres des limites de propriété et des arbres ou arbustes. On ne peut installer la fosse qu’à au moins 35 mètres des puits en raison de leur utilisation pour l’alimentation humaine. Une fosse septique n’est point à installer sur des zones de circulation ou de stationnement de véhicules. Il ne faut pas non plus mettre une plantation au-dessus de la fosse, à part le gazon.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Laisser un commentaire