Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Réclamez votre devis détaillé en quelques clics.

Isolants et normes pour l’isolation des combles

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .
isolant pour combles, gros plan sur un panneau isolant, superposition d'isolants

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

En vue d’une efficacité énergétique optimale, on pourrait se demander s’il y a un isolant particulier qui conviendrait pour les combles. Les combles désignent l’ensemble de la charpente et de la toiture d’une maison. On peut parler de comble perdu si l’espace dans le comble est restreint et ne peut pas être utilisé. En, revanche, on parle de comble aménagé si ledit espace est aménagé ou peut l’être pour servir d’espace de vie supplémentaire, car la hauteur sous plafond le permet. Les combles, à cause de leur proximité par rapport à la toiture, constituent les principales sources de déperdition énergétique dans une habitation.


Cette déperdition s’affiche à des proportions non négligeables, de l’ordre de 30 %. Cependant, la solution à ce phénomène est la mise en place d’un isolant à l’intérieur de la toiture. Heureusement, cette tâche est subventionnée par un crédit d’impôt accordé par l’État. Ainsi, outre le confort dont on bénéficie, on réalise également des économies sur sa consommation d’énergie côté chauffage.



Isolant pour les combles : quel prix moyen pour l’isolation des combles ?


Le budget à prévoir pour l’isolation des combles se situe entre 2 000 et 10 000 euros. Bien sûr, il varie selon la surface à isoler, la nature du comble (perdu ou aménagé) et l’isolant choisi. Comme évoqué précédemment, pour alléger les charges de cette isolation de combles, pour une résidence principale, on peut profiter, entre autres, d’un crédit d’impôt de 30 %, de l’aide de l’ANAH, l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat et du prêt à taux zéro (PTZ). En plus de ces aides officielles, certaines villes et régions octroient des primes dans le cadre des travaux de rénovation énergétique.



Isolant pour les combles : les différents types d’isolants qui pourraient convenir pour les combles


On peut trouver sur le marché une gamme d’isolants des combles très large et variée… Les isolants les plus régulièrement utilisés sont la laine de verre, la laine de roche, la laine de mouton, la fibre de bois, l’ouate de cellulose, la laine de chanvre et de lin et le liège expansé. Ainsi, parmi les isolants les plus utilisés pour l’isolation des combles, on trouve :



La laine de verre


Ce serait sans doute lié à sa forte capacité d’isolation. Elle se présente sous forme de panneaux ou de rouleaux. Son principal inconvénient est de perdre de son épaisseur avec le temps. Cette perte est de l’ordre de la moitié en 10 ans. En outre, elle ne résiste pas non plus efficacement à l’humidité. Ce qui la rend assez fragile. Il sera alors nécessaire de la changer à moyen terme.


Pour une isolation optimale des combles aménagés, le choix le plus adapté serait la laine de verre dont l’épaisseur atteint au moins 240 mm. Sa résistance thermique s’affiche à 6,85m2.K/W pour un coût correspondant à 14 euros/m2. Dans le cas des combles perdus, le mieux est d’opter pour de la laine de verre d’une épaisseur de 30 mm au moins. Sa résistance thermique s’élèvera à 7,5m2.K/W pour un coût de 11, 50 euros/m2.



La laine de roche


C’est un isolant plus résistant que la laine de verre même si sa résistance thermique dans le cas des combles aménagés est en dessous de 4m2.K/W. Comme la laine de roche ne possède pas d’inconvénient majeur, elle est tout indiquée pour une isolation des combles perdus. Pour ce faire, on doit utiliser de la laine de roche en rouleau de 300 mm d’épaisseur. Sa résistance est évaluée à 7,45m2.K/W pour un coût aux alentours des 13,50 euros/m2.



La laine de mouton


Cest un excellent isolant thermique pour les combles. Elle a la capacité d’absorber jusqu’à 30 % de son poids en humidité, ce qui démontre toute sa résistance. Par ailleurs, c’est un isolant naturel et tout à fait écologique. On peut la trouver sur le marché en vrac ou conditionnée sous la forme de rouleau à découper. Que ce soit pour des combles perdus ou des combles aménageables, les professionnels préconisent une seule épaisseur de laine de mouton : 300 mm. Sa résistance thermique s’évalue à 8,55m2.K/W pour un coût moyen de 32 euros/m2.



La fibre de bois


C’est un autre matériau isolant, écologique et naturel. Cet isolant très apprécié affiche une durabilité à toute épreuve pour supporter l’effet du temps sans présenter aucune dégradation. Elle présente également de très bonnes performances. L’épaisseur optimale est de 240 mm pour les combles habitables. Elle est de 280 mm pour les combles perdus. La résistance thermique vaut 6,26m2.K/W pour le premier si elle est de 7,36m2.K/W pour le second. Les coûts moyens sont respectivement de 33,50 euros/m2 et 39 euros/m2.



La laine de chanvre


C’est également un isolant naturel, pouvant s’employer seule ou s’associer à du lin. Elle fait partie des must en isolants naturels et écologiques qu’on a l’avantage d’utiliser pour l’isolation thermique d’une habitation. Pour les combles perdus, on a le choix en laine de chanvre et de lin d’une épaisseur de 280 mm. Sa résistance avoisine les 7,35 m2.K/W pour un coût de 34 euros/m2. Pour le cas des combles aménagés, l’épaisseur recommandée est de 240 mm avec une résistance de 6,3m2.K/W et un coût moyen de 29 euros/m2.



Le liège expansé


C’est une autre variante des isolants naturels. Il figure parmi les plus anciens isolants thermiques naturels. Effectivement, on l’utilisait déjà depuis l’Antiquité pour ses caractéristiques isolantes. De nos jours, il est assemblé avec d’autres essences telles que le coco pour être davantage résistant. Pour les combles aménagés, le liège expansé doit détenir une épaisseur de 240 mm si elle est de 280 mm d’épaisseur pour les combles perdus. Les résistances thermiques sont respectivement de 6m2.K/W et 7m2.K/W et les prix respectifs sont de 80 euros/m2 et de 93 euros/m2.



La ouate de cellulose


Elle n’est pas en reste dans la liste des isolants les plus courants. Elle se caractérise par sa qualité d’être plus résistante que la laine de verre ou de celle de roche. Le papier recyclé et le sel de bore constituent cet isolant. C’est également un produit naturel et écologique. Présentant une bonne résistance thermique, elle possède une grande durabilité et ne se décompose pas rapidement. Pour les combles aménagés, elle n’est pas préconisée. Elle  l’est uniquement pour les combles perdus. L’ouate de cellulose est proposée en vrac et conditionnée dans des sacs qui coûtent dans les 16 euros l’unité. Il faut envisager 300 mm d’épaisseur pour une résistance thermique de 7,1m2.K/W.



Les normes à respecter pour l’achat de son isolant pour les combles


Pour pouvoir bénéficier d’un crédit d’impôt ou de toute autre aide permettant d’isoler les combles, il faut veiller à ce que l’isolant choisi réponde à des critères de résistance précis. Ainsi, la résistance thermique minimum nécessaire est de :




  • 8 m2.K/W pour un logement neuf.

  • 6 m2.K/W pour les combles aménagés d’un logement ayant plus de 2 ans d’existence.

  • Et il faut une résistance thermique minimale de 7 m2.K/W pour les combles perdus d’un logement âgé de 2 ans.


Bons à savoir


Si on ne sollicite pas des aides et de subventions pour les travaux, on peut choisir un isolant ayant une résistance de 4 m2.K/W pour les combles aménagés et de 4,5 m2.K/W pour les combles perdus. Dans la pratique, plus la résistance thermique d’un isolant est importante, plus grande est sa performannce. À rappeler qu’il faut tenir compte de la résistance thermique, de la durée de vie et du coût, pour le choix d’un isolant.


Une recommandation qui n’est point à négliger est de faire appel à un professionnel pour l’installation de l’isolation des combles, pour s’assurer d’une qualité de travail optimale. Faire établir plusieurs devis pour comparaison constitue également une attitude pertinente.

Ne vous arrêtez pas là ! Explorez d’autres sujets

isolation combles perdus projection

L’isolation des combles perdus et les différents isolants possibles

A la différence des combles aménageables, les combles perdus ne sont pas habités mais ce n’est pas pour autant qu’on doive négliger leur isolation. En effet, qui dit facture de chauffage au plus juste dit des dépenses d’énergie bien maîtrisées.…

comble, L'isolation thermique

Transformation des combles perdus en aménageables

Le comble est aménageable lorsque la charpente dispose d’une hauteur suffisante et lorsqu’elle se compose de fermes à entrait retroussé. En revanche, en raison de ses triangulations trop rapprochées, une charpente industrielle ne permet pas cette configuration. Peut-on rendre un…

toiture traditionnelle en tuile avec une isolation en paille, isolation par l'extérieur, coût isolation toiture

Coût d’une isolation de la toiture

D’une importance capitale pour optimiser l’efficacité énergétique et le confort thermique de la maison, le coût d’isolation de tout ou d’une partie de la toiture demeure assez conséquent. En effet, la toiture constitue la paroi de la maison qui tient…

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *