Revêtement et matériau décoratif, le plus ancien, le plus universel, mais surtout le plus fonctionnel et le plus sain, le carrelage a traversé tous les temps. Il a recouvert les sols et les murs des milliers de générations pour garder encore une place de choix dans le cœur de la clientèle actuelle.

En effet, le principe de fabrication du carrelage a été connu depuis l’Antiquité et avec l’ingéniosité des fabricants et les technologies nouvelles, la technique de fabrication, a été améliorée et a évolué au cours du temps pour arriver à des modèles plus variés en types et en formats, plus faciles à poser, plus économiques, bref des modèles répondant à toutes les contraintes techniques et budgétaires.

Les qualités intéressantes d’un revêtement en carreaux

Universel, le carrelage l’est, pour avoir été présent dans toutes les cultures (chrétiennes, musulmanes, païennes) : les temples, les mosquées, les églises, les cathédrales dont toutes les parois en sont tapissées et décorées en témoignent. Il l’est également dans nombreuses les civilisations : orientales, à l’exemple de la faïence dont les Chinois et les Japonais en détiennent la spécialité ; occidentale pour lesquelles l’art de la céramique n’a pas de secret, à l’exemple des carreaux bleus d’Espagne, arabo-andalous, si on ne cite que le zellige, etc.

Le plus grand atout du carrelage réside dans sa fonctionnalité, sur tous les plans, le rendant dans certains cas irremplaçable et expliquant son emprise dans le temps.

Fonctionnalité en termes d’esthétisme

En effet, par la matière dont le carreau est fait, par sa mode de fabrication, ses couleurs et teintes, les motifs qu’ils incorporent ou qu’ils peuvent donner, avec un peu d’imagination, de créativité et le sens de l’art on peut obtenir le rendu et l’effet l’esthétique, qu’on souhaite:

  • Avec les carreaux en ciment, il est possible d’obtenir toute une combinaison presque sans limites de motifs et de couleurs, apportant à la pièce une touche rétro, joyeuse ou contemporaine.
  • Prestige, luxe, charme rustique sont associés aux carreaux en pierres naturelles, etc.
  • Les carreaux en céramique sont réputés pour leur simplicité classique.

Fonctionnalités en termes d’usages

Quels que soient la pièce et l’endroit, à faible sollicitation (chambre) à passage intense et permanent (couloir, sol extérieur), soumis à forte humidité (salle de bain, fond de piscine), il existe toujours des types des carreaux qui leurs sont adaptés, grâce à leurs caractères intrinsèques (non poreux, résistant, antidérapant) ou acquis. Par ailleurs, par la technologie nouvelle qu’est la nanotechnologie, presque tous les carreaux sont faciles à entretenir.(devis pose carrelage)

Enfin, bien que certains carreaux requièrent plus ou moins d’énergie grise lors de leur fabrication, le carrelage en carreau authentique est recyclable, car il est à base d’éléments naturels et ne présente aucun risque pour la santé.

Quoi qu’il en soit, on doit se souvenir qu’un carrelage à rendu esthétique et à pose impeccable est toujours l’œuvre d’un bon carreleur.

Les différents types de carreaux, les styles et les techniques de pose

Si on met de côté, la mosaïque qui est un art décoratif à bases d’éléments divers, de petites tailles, dont le verre, on peut distinguer le carrelage en céramique, le carrelage en pierres naturelles et les carreaux en ciment.

Les carrelages en céramique

Les carreaux en céramique sont essentiellement à base d’argile à laquelle on a ajouté d’autres constituants comme la terre, le quartz, le feldspath, et des adjuvants comme le kaolin, les émaux, lors de la vitrification sous la chaleur. Effectivement, ils subissent une mono-cuisson à très haute température (les plus résistants), une bi-cuisson se faisant en deux étapes (moins résistants, mais plus économiques). Parmi les carreaux en céramique, il y a :

  • Le grès de cérame et le grès étiré fabriqués à partir de l’argile et des composés minéraux comme le quartz et le feldspath, en général en mono cuisson.
  • La céramique en terre cuite, fabriquée en général en bi cuisson, avec argile ordinaire à laquelle on a ajouté du sable. Les plus courantes sont les tomettes, de couleur à dominance rouge venant de celle (jaune, ocre, rouge) de l’argile utilisée, et la faïence dont l’argile utilisée est de couleur plus claire que l’argile ordinaire (argilo-calcaire).

Les carreaux en ciment

À la différence des céramiques, les carreaux en ciment ne subissent pas de cuisson. Ils s’obtiennent à partir de ciments colorés avec une presse hydraulique.

Les carreaux en pierres naturelles

On distingue :

  • Les carreaux de granit. Le granit est une roche magmatique, très solide, de couleurs rose, beige grise, noire. Les carreaux en granit sont non poreux et antidérapants.
  • Les carreaux en marbres. Le marbre est une roche métamorphique, dans laquelle sont intégrés des cristaux formant des veines et des marbrures. En brun, noir, rouge, nuance de vert, gris bleu, gris bleu veiné de blanc, noir veiné blanc, le carreau en marbre possède une dureté élevée, mais est poreux.
  • Le carreau en ardoise. L’ardoise est une roche métamorphique d’origine sédimentaire se présentant comme un empilement de feuilles. De couleur sombre, le carrelage en ardoise résiste aux rayures et de porosité faible
  • Le carreau en travertin et le carreau en calcaire sont tous les deux formés par des roches sédimentaires à 95 % de calcite. Le premier est d’origine chimique (précipitation de calcaire) tandis que le second est d’origine organique. Tous les deux se distinguent par leur charme simple et rustique, mais sont poreux et résistent peu aux pollutions.

Technique et style de pose carrelage et coût

Il y a trois façons de poser un carrelage :

  • La pose scellée qui est une pose traditionnelle. Elle est peu utilisée actuellement, car assez difficile. Elle présente un risque d’éclatement des carreaux s’il y a chauffage au sol, car elle ne prévoit pas les dilatations. Toutefois, elle assure une pose durable et convient au grand format.
  • La pose collée qui est la plus utilisée, car elle est rapide et permet une capacité d’adhérence durable.
  • La pose flottante (carreau clipsable en grès cérame) est très facile, rapide et sans salissure. Elle ne requiert ni colle ni joint, ni eau et est également esthétique. Toutefois, n’adhérant pas intégralement au sol, le carrelage résiste moins aux chocs et aux ruptures par rapport à la pose collée ou scellée.

Style de pose du carrelage

Quant aux styles de pose, ils sont une dizaine avec leurs atouts et leurs effets esthétiques parfois personnalisés. Il y a la pose :

  •  droite simple, très classique.
  • en diagonale ou oblique pour accentuer la perspective de la pièce.
  • le carrelage en damier alterne deux carreaux de couleurs différentes ou plus dans une pose droite ou oblique
  • La pose en chevrons pour un effet en zigzag.
  • une pose de carrelage en cabochons apporte à une pose droite ou oblique procure à l’ensemble un effet original et moderne. Les cabochons colorés de petite taille sont placés régulièrement dans les coins des carreaux.
  • La pose en tapis permet de structurer l’espace par le carrelage (ciment) en forme de tapis placé au milieu.
  • En jouant sur les joints, on peut casser la monotonie de la pose droite (parfois oblique). Il y a la pose en joints décalés et la pose à joints en croix.
  • L’opus romain, utilisant des carreaux ou dalles rectangulaires ou carrés de formats différents. D’autre part, l’opus incertum, utilisant des carreaux cassés sont indiqués pour un revêtement extérieur.

Coût d’un carrelage

Pour évaluer le coût d’un carrelage, il faut donc déterminer ses éléments de choix dont :

  • Le matériau.
  • Les finitions selon l’usage de la pièce ou l’endroit auquel il est destiné.
  • Les formats.
  • La technique et le style de pose.
  • La durée des travaux.

Compte tenu de ces différents éléments, faire la comparaison de 5 devis pose carrelage établis par des professionnels différents constitue la meilleure conduite à tenir.

À titre indicatif, la fourchette de prix d’un carrelage se situe entre 10 et 220 euros par m2.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les derniers articles

Fermer le menu