You are currently viewing Faire construire une maison : les étapes clés

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Faire construire une maison pour avoir sa maison à soi, la voir prendre forme petit à petit et selon ses désirs est un rêve, voire une ambition parfaitement humaine. Mais, entre en rêver et réaliser son projet, il n’y a pas une, ni deux, mais une dizaine d’étapes au moins. Alors, par où et par quoi commencer ?

Faire construire une maison : bien choisir le terrain

En premier lieu, c’est l’emplacement de la future maison qu’il importe de déterminer. En cela, il faut bien définir ses priorités et se poser la question qui s’impose. Est-ce le bon endroit pour installer un petit commerce ? Est-ce pratique pour rejoindre les points de repère et les lieux stratégiques (école, grands magasins, lieu de travail, etc.) ? La vue est-elle belle ? Mais surtout, peut-on en tirer une plus-value en cas de revente ? Une fois qu’on a les réponses à toutes ces questions basiques fondées sur les besoins présents et à venir, on peut passer à visualiser le terrain et s’informer s’il est bien constructible, si le terrain convoité est diffus.

Il est indispensable par exemple de connaître la surface réelle et la qualité du sol, s’il est approprié à la dimension et au design de la maison en projet. Il convient surtout de vérifier certains paramètres liés au plan et aux règlementations d’urbanisme de la municipalité. À ce propos, il y a entre autres, la hauteur maximale envisageable, la distance minimale entre 2 propriétés, l’existence de servitudes en tout genre par rapport au terrain.

Élaborer son dossier de construction

L’étape du plan de construction ne peut pas se faire par un simple croquis, à moins qu’on soit soi-même un constructeur ou un architecte. La conception du plan devrait être du ressort d’un architecte même si la future maison fait au moins 150 m². En effet, c’est le seuil à partir duquel l’appel à ce professionnel est obligatoire. D’ailleurs, les normes assez nombreuses à respecter principalement en matière d’efficacité énergétique et de viabilisation décente, l’agencement optimal des pièces, et un certain nombre d’autres aspects techniques n’autorisent pas à lésiner sur l’expertise. Mais encore, l’obtention du permis de construire peut grandement dépendre de la qualité de ce plan.

En ce qui concerne le financement de la construction, il faut aussi inclure à la facture d’autres dépenses annexes, à savoir le raccordement au réseau électrique et de distribution d’eau, ou encore le coût de l’évacuation des terres extraites. Et même, si par bonheur on a un fonds propre suffisant, on peut toujours optimiser son projet en contactant les banques comme, font la majorité des Français. Pour infos, dans un projet de construction, pour se faire financer auprès des banques, il faut débourser soi-même au moins les 10 % du devis.

Faire construire une maison : engager un constructeur

À moins d’avoir beaucoup de temps, un esprit ouvert et lucide à longueur de journée et pendant des mois, etc., il vaut mieux éviter de penser à une auto-construction, même si cela aurait procuré du plaisir et de la satisfaction personnelle. Il faut savoir qu’à l’exécution du plan de construction, le maître d’ouvrage aura affaire à quelques dizaines de corps de métier. Pour gérer cette multitude d’artisans, il faut engager beaucoup de moyens. Alors, tant qu’à dépenser, autant bien le faire en engageant un constructeur qui s’est fait la main depuis plus longtemps que soi.

Il est ainsi recommandé de privilégier le choix d’une entreprise affiliée à un syndicat ou soumise à des réglementations spécifiques, tout en recoupant les renseignements présentés les constructeurs avec les avis de proches ou d’anciens clients. De plus, il faut connaître et s’imposer les critères d’éligibilité suivante : une entreprise reconnue depuis une dizaine d’années, ayant une couverture importante, souscrite à une assurance, etc. Un contrat de construction individuel ficellera l’entente après 7 jours de délai de réflexion suivi d’un contrat final signé chez le notaire. Et s’il est conclu conformément au Contrat de construction de maison individuelle du 19 décembre 1990, cet accord sera suffisant pour se protéger des problèmes pouvant survenir plus tard (astreintes en cas de retard, remboursements pour travaux bâclés, garanties diverses, etc.).

La remise de la clé

Un bon nombre de paramètres sont encore à considérer avant de s’approprier la maison. Il est judicieux et prudent de se faire accompagner par un expert pour vérifier la conformité de la maison au plan. En tout cas, on dispose de 8 jours pour soulever les irrégularités que remarquées. De plus, on a encore le droit de retenir 5 % de la facture jusqu’à ce que les défauts soient corrigés.

Sinon, le contrat engage encore le constructeur par le biais de 3 types de garanties (décennale, de parfait achèvement, biennale) qui l’obligent à réparer tout défaut lui étant imputable sur une certaine durée. Toutefois pour pouvoir jouir pleinement de ses droits, on doit souscrire dès le commencement des travaux à une garantie dite « dommages-ouvrage » qui protège pendant et après la durée du chantier.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Laisser un commentaire