Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Réclamez votre devis détaillé en quelques clics.

Le financement des travaux

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .
financement travaux

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Le financement des travaux pour son logement est une opération souvent coûteuse. En effet, nombreux sont les dépenses qui entrent en jeu, notamment, le coût des matériaux et celui de la main d’œuvre. Le choix d’un artisan ainsi que de ses professionnels est aussi une étape importante.


À cet effet, si ces types de travaux sont souvent d’envergure, les factures peuvent rapidement devenir « salées ». Pourtant, rénover sa maison ou y faire des travaux d’agrandissement est un excellent moyen d’améliorer son confort de vie et en augmenter sa valeur. Il devient pertinent de contracter un prêt, pour pouvoir les financer plus facilement, et ce ne sont pas les solutions en la matière qui manquent.


Il est possible de demander un financement pour n’importe quel type de travaux, et ce, quel que soit le montant des travaux. En effet, un financement travaux s’obtient pour des travaux de rénovation, d’isolation, de construction, de décoration, d’agrandissement, etc. La demande de financement peut être effectuée aussi bien pour les travaux dans l’habitation principale que dans ses dépendances.



Les types de financement de travaux


Pour le financement de ses travaux, on peut par ailleurs contracter un prêt bancaire ou un prêt accordé par des organismes d’aides.



Le prêt bancaire


On peut citer de nombreux types de financement, proposés par les banques. Ils peuvent être un :




  • Un crédit travaux ayant la forme de prêt personnel ou de prêt immobilier.

  • Un prêt travaux à taux également appelé prêt à taux zéro (PTZ).

  • Un prêt épargne logement proposé aux titulaires d’un plan épargne logement (PEL) ou d’un compte épargne logement (CEL).


Le prêt des organismes d’aide


Il est notamment possible de solliciter un financement de travaux auprès d’organismes d’aides, ou de l’État, du type :




  • Éco prêt travaux ou éco prêt à taux zéro.

  • Prêt d’accession sociale.

  • Prêt amélioration habitat (prêt travaux CAF ou Caisse d’allocations familiales).

  • Subvention de l’Anah ou l’Agence nationale de l’habitat.


Le crédit de consommation


La souscription à un crédit de travaux se fait sous la forme d’un prêt personnel auprès de toutes les banques. Il peut alors être bénéficié pour n’importe quel type de travaux, effectués par une entreprise ou non. Le montant du prêt personnel pour travaux est, toutefois, plafonné à 75 000 € et remboursable pour une durée de 10 ans maximum. Il est accessible à tous, sous réserve de quelques conditions d’éligibilité, propres à chaque banque. Ce type de crédit présente de nombreux avantages :




  • La possibilité de financement des travaux réalisés soi-même sans devoir présenter les factures d’achat de matériaux. Et dans le cas des travaux réalisés par une ou plusieurs entreprises, il ne sera pas également obligatoire de présenter les factures.

  • Les fonds nécessaires octroyés pour faire les travaux sont débloqués dès que la banque accepte la demande de prêt.

  • Le Taux effectif global (TEG) du prêt est sensiblement réduit, car la banque ne réclame plus de frais de dossier. De même, il n’y a pas besoin de fournir des garanties comme l’hypothèque ou la caution mutuelle.

  • Le taux personnel ne requiert pas la souscription à une assurance décès-invalidité.

  • La possibilité de rembourser le prêt par anticipation, sans frais de pénalités à payer.


Comme inconvénients, le taux d’intérêt appliqué pour ce genre de crédit peut être supérieur à celui d’autres types de prêts travaux.



Le prêt travaux à taux 0 pour financer vos travaux


Le prêt travaux à taux 0, également appelé prêt à taux zéro ou PTZ, désigne un prêt permettant d’assurer le financement d’un achat et éventuellement les travaux lors dudit achat. Ce prêt travaux à taux 0 s’obtient auprès de tous les établissements bancaires qui ont passé une convention avec l’État. Ce prêt est possible pour :




  • Une habitation neuve.

  • Un logement social existant.

  • Une ancienne habitation avec des travaux importants le considérant comme un local neuf.

  • Un logement ancien dont les travaux sont à hauteur du 25 % du coût total de l’opération.

  • Un local, neuf ou ancien, transformé en logement.


Le prêt travaux à taux zéro se décline en un prêt pour lequel l’État prend à sa charge les intérêts. En effet, il a pour objectif d’accroître le nombre de propriétaires en France. Il permet ainsi certains avantages et caractéristiques tels que :




  • Le financement de 40 % de l’achat d’un logement neuf ou ancien (10 % pour un logement social).

  • Le financement des logements anciens.

  • Les plafonds de revenus augmentés.

  • La mise en place de 3 types de délai différé de 5, 10 ou 15 ans, selon les revenus du foyer.


Les conditions d’obtention du prêt travaux à taux 0


Le prêt travaux à taux zéro n’est accordé que dans le cadre d’une acquisition et d’une construction d’une résidence principale. Ainsi, il ne faut aucunement avoir été propriétaire d’une résidence principale, durant les deux dernières années précédant l’émission de l’offre de prêt. Quelques exceptions existent pour :




  • Les titulaires d’une carte d’invalidité et les personnes n’ayant plus la capacité d’exercer une activité professionnelle.

  • Les bénéficiaires de l’allocation d’éducation spéciale ou de l’allocation adulte handicapé.

  • Les victimes d’une catastrophe.


Également, l’emprunteur doit habiter son logement dans un délai d’un an après la déclaration d’achèvement des travaux. Cette condition n’est pas applicable pour les cas de :




  • Personnes souhaitant acheter une résidence principale au moment de la retraite, sous un délai maximal de 6 ans.

  • Divorce.

  • Dissolution d’un Pacte civil de solidarité (PACS).

  • Invalidité ou incapacité reconnue par la délivrance d’une carte d’invalidité.

  • Inscription en tant que chômeur auprès de pôle emploi, depuis un délai de plus d’un an.


Les aides de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH)


L’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat ou ANAH, propose des aides aux propriétaires occupants ou bailleurs possédant de faibles ressources, qui souhaitent engager des travaux dans leur logement. Ils peuvent concerner la lutte contre l’insalubrité, l’amélioration de la performance énergétique, l’adaptation au « handicap », etc. Son montant change, en fonction du type de travaux et les ressources des propriétaires. Il peut atteindre les 25 à 35 % du montant des travaux et assorti de plafonds de dépenses par mètre carré.



L’Aide à la solidarité écologique ou ASE


L’Aide à la solidarité écologique est attribuée aux personnes ayant des revenus modestes et concerne les logements construits après le 1er juin 2001. Elle propose de financer tous les travaux visant à améliorer la performance énergétique. Le taux est de 25 %, pour les propriétaires occupants, ou de 35 %, pour les propriétaires bailleurs. Elle est souvent accordée par tous les départements, en complément des aides de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat. Son montant est plafonné à 3 000 euros pour les propriétaires occupants et à 2 000 euros pour les bailleurs.



La Prime énergie


Il est, également, possible de toucher une subvention d’une entreprise qui assure la fourniture de l’énergie ou de carburant, pour ne citer que EDF, GDF-Suez, Butagaz, Total, Carrefour, etc. Elles subventionnent à travers le versement de la Prime énergie, les ménages qui réalisent certains types de travaux (par exemple, isolation ou chauffage) par un artisan agréé. Le montant de la prime énergie peut atteindre jusqu’à 20 % du montant des travaux.



Les aides des collectivités locales


Les collectivités locales (agglomération, département, région) proposent également des aides pour l’éco-rénovation, aux propriétaires bailleurs et occupants. Elles se déclinent en de prêts à taux bonifié, de subventions ou d’allègements d’impôts grâce à une réduction de la taxe foncière. Elles délivrent aussi des aides pour financer des travaux d’accessibilité du logement au handicap ou au grand âge. Leur montant varie d’une collectivité à une autre

Ne vous arrêtez pas là ! Explorez d’autres sujets

faire constuire sa maison

Faire construire sa maison : les questions à se poser

Faire construire sa maison, c’ est un projet que tout le monde rêve d’accomplir. Mais ce n’est pas une opération à prendre à la légère. Elle est précédée d’une période de circonspection pendant laquelle il faut s’intéresser à 5 grands…

trouver un chantier, construction

Trouver des chantiers de manière simple et rapide

Bien que le monde de travail soit actuellement cruel, certaines stratégies permettent de trouver un chantier presque sans peine. On peut ne pas trouver du travail même si on est bourré de talents, de compétences et d’expériences. Cela est vrai…

chantier, construction

Les stratégies à utiliser pour trouver des chantiers

Dénicher un chantier relève parfois d’un vrai parcours du combattant pour certains entrepreneurs ou artisans du bâtiment. Cela s’explique par un monde du travail où une concurrence est plus que serrée. D’ailleurs, cela se présente sous un tableau peu réjouissant.…

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *