Le ravalement de la façade d’une maison

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Le ravalement de façade pour une maison est une opération parfois indispensable, en cas de dommages, de dégradations avancées, ou pour rénovation. La façade joue un grand rôle pour un bâtiment que ce soit sur une habitation ou pour d’autres usages. Effectivement, elle contribue grandement à la pérennité de la construction, étant  composée des murs porteurs. Elle assure la sécurité et le confort des résidents par la qualité des matériaux, la mise en œuvre et l’isolation. Enfin, ce qui n’est pas moindre, elle assure avec la toiture, le design extérieur du bâtiment.

Pour toutes ces raisons, la façade nécessite des traitements particuliers. La façade vieillit et subit des dégradations pouvant engendrer des dommages. Cela se fait progressivement avec le temps, les intempéries, la pollution, la chaleur du soleil(UV). Dans ce cas, un ravalement de la façade s’impose.

En toute évidence, personne n’a intérêt à ce que la façade dépérisse complètement pour prendre les mesures nécessaire, sachant que le coût des travaux peut se révéler être important. Et si on remet au lendemain ce qu’on doit faire aujourd’hui, la réglementation en vigueur est là pour le rappeler.

Les mesures réglementaires le ravalement de façades

Les travaux de ravalement de façade visent à redonner autant que possible ses performances techniques et esthétiques à la maison. Ce qui va donner aux occupants la possibilité de vivre dans un intérieur sain et confortable, un extérieur agréable à voir et de profiter d’une économie en facture d’énergie.

En ce qui concerne les façades, les règles stipulent toutes que celles-ci doivent être toujours maintenues en bon état, mais elles peuvent aussi différer d’une commune à l’autre sur certains points. Les points communs aux règles pour toutes les communes sont les suivantes :

  • Les dépenses sur les travaux qui reviennent aux propriétaires.
  • Une demande d’occupation temporaire de la voie publique obligatoire en cas d’utilisation d’échafaudage qui y empiète et un autre sur l’arrêt de circulation si les travaux la gênent, l’est aussi.
  • Une déclaration préalable des travaux  à déposer si le ravalement change l’aspect de la façade.

La fréquence des travaux qui est en général de 10 ans peut varier pour certaines communes ainsi que l’obligation sur le choix de nuances de couleurs utilisées.

Les signes précurseurs, causes et conséquences

Même si le délai imposé pour faire les travaux n’est pas encore écoulé, les travaux de ravalement s’avèrent être nécessaires dès que les signes suivants apparaissent :

    • Changement de couleurs : noircissement dû aux fumées, ternissement dû aux rayons solaires, salissures dues à la pollution, aux graffitis etc.,
    • Décollement d’enduit, de crépi, pouvant découler d’une pose mal faite.
    • Des taches blanches appelées aussi efflorescences traduisant l’humidité présente dans les matériaux formant le mur.
    • Dommages au niveau des joints, dus à une mauvaise pose, à des matériaux de mauvaise qualité, aux chocs, etc.

Des fissures plus ou moins profondes dues à l’humidité ou à une mauvaise mise en œuvre au départ.

En plus de l’inesthétique, la conséquence la plus grave est la diminution de la solidité de la structure à laquelle s’ajoute la dégradation de la qualité de l’air intérieur à cause de l’humidité, mais aussi l’apparition des portes ouvertes à des fuites de chaleur.

Le début d’apparition de  ces signes, leurs déclinaisons, mais aussi leur importance dépendent le plus souvent de la nature des matériaux de construction des murs (béton, briques, parpaing, pierre etc.)

Certains propriétaires procèdent au ravalement non pas à cause des dommages survenus sur les murs, mais tout simplement pour donner un nouveau look à leur maison

Les différents travaux pour ravaler la façade

Les travaux à réaliser pour le ravalement de façade d’une maison diffèrent suivant l’importance des dommages si bien que des diagnostics sont souvent indiqués pour évaluer l’importance des dégâts (cas de fissures, surtout) et orienter sur les travaux à faire.

Les travaux à réaliser sont :

  • Le nettoyage qui, selon le matériau ou la surface à nettoyer, peut être un décapage, un ponçage, un nettoyage à haute pression ou chimique.
  • Le traitement du mur suivi du calfeutrement des fissures, des changements des joints, etc.
  • La mise en place des finitions comme, l’enduit, la peinture, le bardage, etc.

Si la situation le permet, on peut profiter du ravalement pour rénover et améliorer l’isolation des murs  par l’extérieur. Celle-ci est même devenue obligatoire dès que les travaux de ravalement s’adressent à 50% des parois, hors ouvertures.

Les coûts et aides disponibles

Il s’avère difficile d’avancer un prix, tant il dépend de nombreux facteurs dont principalement l’importance du dommage, la surface à traiter, la nature des matériaux de fabrication des murs, la finition envisagé, le tarif du façadier. Toutefois, on peut avancer une fourchette de prix allant de 20 à 100 euros par m2.

En tout cas, demander plusieurs devis gratuits pour pouvoir en faire une comparaison est une attitude judicieuse.

De plus, en plus de la certitude d’avoir un travail bien fait, le recours au service d’un professionnel constitue un moyen d’accéder aux aides disponibles, sous le respect de certaines conditions.

Les aides peuvent être celles des collectivités territoriales et celles de l’ANAH (maisons de plus de 15 ans) et la TVA réduite à 10 %. Si les travaux de ravalement sont associés à des travaux d’optimisation de performances énergétiques ou d’isolation, on peut prétendre aux aides classiques comme le CITE, l’Éco PTZ, etc.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Laisser un commentaire