Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Réclamez votre devis détaillé en quelques clics.

Maison passive : caractéristiques et prix

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .
maison passive

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Dans l’élan d’intérêt pour la préservation de l’environnement et l’économie énergétique qui existe actuellement, la maison passive est l’idéale en plus d’être de plus en plus plébiscitée. Il arrive souvent en effet que l’on hésite entre une maison container ou une maison modulaire lors d’un projet de construction. Mais en quoi cela consiste-t-elle ? Existe-t-il une différence notable avec ce qu’on appelle « maison basse consommation » ? Quels sont les avantages à en tirer ? 



Principes et critères d’une maison passive


Initialement, la maison passive est issue d’un concept nordique des années 1970. Celui-ci vise l’optimisation des habitats, pour leur faire utiliser l’énergie du soleil de manière optimale, ou pour exploiter les énergies caloriques émises en interne (par les occupants, par les équipements de chauffage, etc.) et au final, baisser significativement la consommation énergétique. Mais en fait, l’idée peut et doit être perçue globalement dans l’optique du confort thermique, notamment pour la gestion des chaleurs estivales.


Ce concept fait aujourd’hui l’objet d’une labellisation, en l’occurrence, le label Bâtiment Passif, Passivhauss, etc. Ce qui implique quelques critères généraux, entre autres :




  • Un besoin en énergie primaire (électricité, gaz, etc.) inférieur à 120 kWh /m² /an.

  • Un besoin calorifique de moins de 15 kWh /m² /an.

  • Une excellente imperméabilité à l’air (valeur n50 inférieur à 0,60 h-1)

  • Une fréquence de surchauffe annuelle amoindrie, c’est-à-dire moins de 10 % des moments dans l’année où la température dépasse 25 °C.


En d’autres termes, la maison passive est un habitat à très basse consommation. Son enveloppe nettement plus isolée qu’une maison BBC, avec un système de ventilation plus abouti, lui permet de consommer jusqu’à 50 % moins d’énergie de chauffe (90 % de moins qu’une construction classique), tout en assurant un confort optimal en été. La maison passive présente un système de renouvellement d’air à double flux combiné avec un échangeur de chaleur, des caractéristiques thermiques plus performantes des ouvertures, des ponts thermiques inexistants au niveau des parois et des ouvertures, etc.



Conception d’une maison à très basse consommation 


De manière à atteindre les différentes valeurs d’optimisation thermique listées ci-haut, la construction de la maison passive fait appel à différentes opérations correspondant à quelques principes de base.   À ce propos, quatre mesures sont entre autres à bien considérer.



Éviter toute perte de chaleur


C’est la principale mesure à prendre et qui se concrétise par le fait de :




  • Réaliser un plan de maison compacte pour éviter le minimum de contact avec l’air froid.

  • Assurer une bonne isolation des parois et des ouvertures.

  • Éliminer les ponts thermiques.

  • Assurer une parfaite étanchéité à l’air.


Faire usage des apports de chaleurs gratuits


L’un des principaux secrets de la performance d’une maison passive, c’est sa capacité à profiter des sources de chaleur gratuites, à savoir le soleil, les occupants de la maison et les divers équipements (cuisinières, appareils de chauffage, etc.). L’orientation de la maison est ainsi primordiale, de même que l’existence de parties vitrées et l’usage de matériaux à forte inertie pour permettre le stockage de chaleur.



Garantir une aération optimale


Il s’agit ici d’optimiser les échanges d’air extérieur et intérieur, de façon à ce qu’il y ait autant de confort thermique optimisé en hiver qu’en été. C’est la raison d’être de l’utilisation de la ventilation à double flux, ou plus communément la VMC double flux.



Empêcher la surchauffe intérieure


Pour que l’effet des grosses chaleurs estivales ne vienne compromettre l’efficacité thermique de la maison, quelques techniques permettront d’atténuer les rayons solaires, à savoir, les brise-soleil, les volets persiennes et fenêtres similaires, etc.



Coût d’une maison passive


Sans conteste, la construction d’une maison dite « passive » demandera plus d’expertise et des moyens plus conséquents, sachant, par exemple, qu’un VMC double flux ne se trouve pas à tous les coins de rue. Par contre, selon les études, le surcoût n’est en moyenne que de 9 % par rapport au coût de construction d’une maison classique. Toutefois, cela peut grimper jusqu’à 30 % en fonction des équipements, des matériaux, du nombre d’étages, et du prix du constructeur entre autres paramètres. Aux derniers constats, le tarif en France d’une maison passive se situe dans une fourchette de 1 300 à 3 000 euros le m².

Ne vous arrêtez pas là ! Explorez d’autres sujets

maison en bois

La maison en bois

Au même titre qu’un contrat de construction clé en main, une maison en bois offre un gain indéniable, tant en délai de livraison qu’en souplesse architecturale. Et bien sûr, en respect de l’environnement. Une MOB désigne une maison à ossature…

maison bbc, maison écologique éco construction

Que faut-il savoir sur la construction d’une maison BBC ?

En termes de construction, la maison BBC semble aujourd’hui être la référence. On la confond souvent avec la maison passive, qui s’inscrit également dans une démarche écologique. La RT2012 a établi un bon nombre de consignes en vue de la…

maison container

La maison container, une habitation abordable

La maison container désigne une solution récente en logement qui permet de bénéficier d’une habitation à la fois économique et écologique. Presque au même titre qu’une maison à ossature bois. Elle a vu le jour depuis les années 90 si…

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *