Guide pour réaliser l’isolation des combles

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Le meilleur moyen de réussir son isolation des combles, aménageables ou perdus, est de suivre un guide pour ces travaux. La toiture est l’échappatoire privilégiée de la chaleur issue des dispositifs de chauffage. Les experts estiment le volume des fuites possibles à 30 % de l’énergie calorique produit : de l’argent jeté par la fenêtre, du confort minimisé. Heureusement, l’isolation des combles permet d’éliminer totalement ces risques, en invitant la chaleur à rester plus durablement dans la maison.

Dans cette optique, on a un éventail de choix quant aux techniques et aux matériaux d’isolation disponibles sur le marché. Les choix sont ainsi faits selon les contraintes (combles perdus ou combles aménageables) et le budget en main. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un investissement à long terme, rapidement amorti lorsqu’on a les éléments nécessaires à savoir sur l’isolation et avec des professionnels comme guides.

Que gagne-t-on réellement à isoler les combles ?

L’isolation des combles évite au foyer d’énormes déperditions de chaleur, mais cela permet surtout à toute la maisonnée de profiter d’un climat intérieur agréable aussi bien en été qu’en hiver. Entre autres, il ne sera plus nécessaire de faire fonctionner le dispositif de chauffage ou le climatiseur de manière intensive ni permanente. On pourra aussi lésiner un peu sur l’isolation des parties de la maison, même si cela est toujours recommandé afin de n’utiliser que le strict minimum en énergie.

Mais il va falloir mettre en œuvre la meilleure solution d’isolation. Les réglementations thermiques elles-mêmes préconisent un minimum en termes de gain de performance énergétique. Lequel est supputé de la performance même de l’isolant utilisé. Ainsi, il est nécessaire d’avoir une résistance thermique minimum (s’affichant sur le produit isolant) de : 8 m².K/W dans une construction neuve. Respectivement de 6 et 7 m².K/W dans les combles aménagés et perdus. Sinon, il faut aussi déterminer la technique utilisable pour son type de combles : perdus ou aménageables.

Quel type d’isolation pour les combles perdus ?

Les combles perdus le sont pour diverses raisons, parfois du choix même du propriétaire qui décide de le condamner. Plus souvent, ces combles sont inutilisables parce que son plancher est trop fragile, la hauteur minimale de 1,8 m n’est pas atteinte, etc. Si on veut ainsi garder les combles perdus, on a le choix entre deux systèmes d’isolation. On a alors l’isolation par soufflage de matériaux floconneux et la pose de rouleaux isolants.

Guide de l’isolation des combles aménagées et aménageables : quelles sont les techniques ?

Ce type de combles est généralement conçu pour être habitable. Les systèmes d’isolation applicables seront donc un peu différents. Il existe deux manières d’installer un dispositif d’isolation au niveau des combles aménageables ou aménagés.

Par l’extérieur ou ITE

L’isolation thermique par l’extérieur offre un avantage principal en comparaison avec une isolation par l’intérieur. Il s’agit d’un gain plus significatif de performance d’isolation thermique, sachant que les procédés utilisés éliminent directement les ponts thermiques. Mais en dehors d’une optimisation thermique et climatique au sein du foyer, l’aménagement obtenu de l’isolation des combles par l’extérieur évite aussi d’accaparer l’espace intérieur (surtout pour les combles à taille « trop » humaine). Ce type d’isolation de toiture consiste en quelques techniques, dont principalement

  • le sarking qui consiste en un empilement de haute précision de différents éléments sur et sous l’isolant,
  • la pose en double couche croisée.

Par l’intérieur ou ITI

L’isolation thermique par l’extérieur est la solution la plus courante en matière d’isolation de combles, malgré le fait que cela risque parfois de faire perdre de l’espace utilisable. Le coût d’une telle approche, bien moindre que celui d’une isolation par l’extérieur, constitue sans doute le premier motif de son choix. Mais isoler les combles aménagés de l’intérieur n’est pas moins efficace pour empêcher les déperditions thermiques, quand la réalisation est impeccable. Un bon nombre de techniques existe aussi, suivant la diversité des paramètres (toit plat ou incliné, type de charpente, etc.). Deux systèmes sont souvent en compétition :

  • La pose de panneaux ou de rouleaux sur ossature.
  • L’isolation sans ossature en double couche.

Chacune de ces techniques d’ITI fait appel à quelques éléments ou techniques supplémentaires : pare-vapeur, lame d’air, etc., afin de protéger la charpente d’une possible d’infiltration de vapeur d’eau.

Calcul du coût de son projet d’isolation des combles

Projet souvent difficile à entreprendre, l’isolation des combles occasionne un bon nombre de dépenses qui, même si elles sont amortissables plus rapidement, peuvent grever lourdement les finances des ménages. Il est difficile d’avoir une idée précise du montant global, sans recourir à une demande de devis. Globalement, l’isolation des combles peut coûter de 20 à près de 190 euros le m², une soixantaine d’euros maximum pour les combles perdus. Un certain nombre de facteurs déterminent ainsi le montant de la facture dont la surface à isoler, le type de toitures, l’épaisseur et la résistance thermique de l’isolant à utiliser, la technique choisie, etc.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Laisser un commentaire