Réclamez votre devis détaillé en quelques clics.

L’évolution progressive de l’ascenseur dans le temps

Comparez les devis des pros près de chez vous.
évolution ascenseur, installation ascenseur privatif, ascenseur, mise en conformité ascenseur

L’évolution de l’ascenseur traîne derrière elle un millénaire d’histoire. Les ascenseurs n’ont pas toujours été ce dispositif d’élévation, à la fois rapides et perfectionnés tel que nous les connaissons aujourd’hui. Ayant fait du chemin, traversé tous les âges, ce système a d’abord été un moyen permettant d’accéder à des lieux difficilement accessibles comme les monastères grecs d’antan et les mines. Ces élévateurs manuels ne se dotèrent de moteur à vapeur que vers le début du XIXe siècle. Cette époque marque également l’apparition des gratte-ciels et là encore, les ascenseurs n’autorisaient que la montée.


À ce moment-là, le système d’élévation se compose d’une infrastructure métallique comprenant des poutres et des cornières qui permet d’accéder aux étages supérieurs. Au tiers du XIXe siècle et vers le début du XXe siècle, l’ascenseur était un dispositif de démarque pour les hôtels de luxe avant de se banaliser et s’automatiser. Désormais, on peut s’en servir pour monter et descendre. C’est à cette époque que fit aussi l’apparition des premiers ascenseurs hydrauliques qui ont été ensuite, dépassés par la généralisation des moteurs électriques dédiés au même usage.



Les élévateurs mécaniques primitifs


La première apparition des ascenseurs remonte au IIIe siècle av. J.-C., moment où Ctésibios inventa une sorte de monte-charge actionné par un système hydraulique rudimentaire. En 236 av. J.-C., Archimède inventa un élévateur qui fonctionne grâce à un treuil à bras. Le dispositif n’a cessé d’évoluer et vers 1743, partant des propositions de De Velayer, Blaise Henri Arnoult a mis au point des « chaises volantes » prévues pour faciliter l’accès aux étages du Château de Versailles et du Palais de Mazarin. À la même année, le Mont-Saint-Michel s’équipa également d’une monte-vivres dont quatre détenus se chargent de la rotation de la roue en bois qui le fait fonctionner.


En 1829, l’évolution de l’ascenseur franchit un autre pas. Le premier élévateur destiné à l’usage public s’érigea à Londres au cœur du Coliséum de Regent’s Park. 25 ans plus tard, autrement dit en 1854, Elisha Otis a inventé le système de limiteur de vitesse qui provoque le fonctionnement d’un système de freinage, assurant ainsi la sécurité des usagers au cas où les câbles viendraient à se rompre. La démonstration publique tînt place le 23 mars 1954 à New York. En 1857, un magasin à New York disposait d’un treuil pouvant alors supporter une charge maximum de 450 kg et se déplacer à une vitesse de 20 cm par seconde. En 1859, Haughwout Building sis à New York fut le premier immeuble à se doter d’un élévateur.



Des ascenseurs hydrauliques à vapeur et les modèles à eau sous pression


Les élévateurs mécaniques à treuils tirés par des hommes ou des animaux seront remplacés par des élévateurs à vapeurs.


En effet, en Angleterre des entreprises industrielles ont, dès 1835, utilisé de tels engins pour le transport de marchandises. Sir William Armstrong Thompson en a construit en 1846. Quant à Elisha Graves Otis, il met en place sa première fabrique d’ascenseurs à vapeur dotés de parachute en 1857 et a pu breveter ses créations en 1861. L’idée de remplacer l’énergie obtenue par la vapeur avec celle créée par l’eau sous pression a fait son chemin. Cela conduit progressivement à l’apparition d’ascenseur hydraulique.


Ainsi en 1864, le Français Léon Edoux a construit l’ascenseur fonctionnant à l’énergie produite par l’eau de la ville sous pression. Il donna à celui-ci le nom « ascenseur » qui sera désormais le nom officiel de tout dispositif d’élévation. Il en équipa le Marché aux bestiaux de la ville de Villette.



Les ascenseurs modernes


Les monte-charges et les ascenseurs hydrauliques existent encore jusqu’à aujourd’hui. Cependant, ces derniers cèdent de plus en plus la place aux ascenseurs électriques (équipant 90 % des immeubles dotés d’ascenseurs)


L’ascenseur électrique fit sa première apparition lors de l’Exposition industrielle de Mennheim en Allemagne. Il fut construit par Werner Von Siemens en 1880. Huit ans après, l’ingénieur Chrétien a présenté le premier ascenseur électrique français lors de l’Exposition Universelle de Paris. La même année, la Tour Eiffel de Paris a été inaugurée avec un ascenseur de 160,40 m de hauteur et se déplaçant à une vitesse de 0, 80 m/s. Ce dispositif a été mis en place par Léon Edoux et les frères Otis, fils d’Elisha Otis.


Depuis, des améliorations successives ont été apportées à l’ascenseur au fil de son évolution. Apparaît alors en 1924 l’ascenseur avec un système de pilotage automatique (sans liftier) et sécurisé. De même, des portes pleines se verrouillant automatiquement ont été mises à la place des grilles fixes ou bien articulées.

Ne vous arrêtez pas là ! Explorez d’autres sujets

Partager la découverte du moment :

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?
VOS AVANTAGES
Découvrez des perspectives supplémentaires

Explorez nos articles connexes pour en savoir plus !