Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Réclamez votre devis détaillé en quelques clics.

Les stratégies à utiliser pour trouver des chantiers

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .
chantier, construction

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Dénicher un chantier relève parfois d’un vrai parcours du combattant pour certains entrepreneurs ou artisans du bâtiment. Cela s’explique par un monde du travail où une concurrence est plus que serrée. D’ailleurs, cela se présente sous un tableau peu réjouissant. D’un côté, il y a les jeunes diplômés, de plus en plus nombreux, aux connaissances pointues sur les nouvelles technologies. Et de l’autre, les vieux loups du métier qui ne se laissent pas faire. Naturellement, ceux-ci disposent de connaissances profondes, vastes et diversifiées, acquises au fil des années d’expérience. Cet état de choses se constate dans tous les secteurs d’activité, particulièrement dans le secteur bâtiment.


À ce propos, le tableau ci-dessus se situe sur fond d’une clientèle exigeante en tous points de vue. Il respose également sur des normes ainsi que des critères de performancesqui le sont encore plus. Même si les Français font chaque jour des travaux de construction, du moins de rénovation, le constat est là. Trouver rapidement un chantier reste très difficile. S’armer de courage et de patience ne constitue plus un leitmotiv de réconfort et d’espoir. Il faut mettre toutes les chances de ses côtés et user de tous les moyens possibles pour réussir. Et encore faut-il les connaître et les maîtriser, ces moyens. C’est dans cette optique que nous nous proposons de vous indiquer les différentes méthodes susceptibles de vous aider efficacement. Elles vous évitent une perte de temps inutile dans vos recherches de chantiers.


De plus, ayez toujours à l’esprit que passer du temps à réaliser des chantiers rapporte beaucoup plus que de le passer à chercher des chantiers. Et ce, même si en contrepartie vous aurez à débourser.



La méthode du bouche à oreille pour trouver un chantier


Vieille comme le temps, la méthode de bouche à oreille reste toujours efficace sous certaines conditions et si on sait s’y prendre.


Les critères de réussite de cette méthode se résument à « un travail bien fait », répondant aux attentes et aux exigences de celui qui l’a fait réaliser. Autrement dit :




  • Pour les travaux que vous a recommandés un client, vous avez respecté les normes de qualité attendues, dans le délai et le budget assignés (aucun dépassement de coût ni de travaux supplémentaires)

  • Vous avez traité vos clients avec la même attention et la même considération aussi bien pour un petit chantier qu’un autre de grande envergure.

  • Le client est satisfait de votre travail au point de faire vos louanges auprès de ses proches, ses amis, et ses voisins, en termes de qualité de travail (technicité avérée, propreté pendant la réalisation des travaux) et de votre sens relationnel irréprochable.

  • Vous possédez les références légales requises pour mettre un nouveau client en confiance.

  • Vos prix s’alignent à ceux qui sont en cours dans la localité ou la région.


De plus, une fois que vous avez conquis le client par la qualité de votre travail, il vous sera facile de lui solliciter des références, de lui demander de vous recommander auprès des  personnes ci-citées. Vous ne devez pas oublier de lui laisser une carte de visite pour faciliter ses démarches. Ce geste permet de lui rappeler votre présence si une opportunité se présente. Si vous refaites les mêmes démarches accompagnées d’une enquête de satisfaction, pour chacun de vos clients, ce sont les chantiers qui viennent à vous, sur le long terme et de façon gratuite.


Dites-vous bien qu’un travail de qualité est toujours remarqué et les efforts et l’attention que vous avez accordés pour vos premiers chantiers peuvent susciter l’intérêt des personnes qui ont un projet en tête. Cela les poussera à s’informer sur vous.


Pour cette méthode, le processus peut s’avérer long à démarrer, mais ne vous lâche plus une fois en route.



Les courtiers comme agents commerciaux pour trouver un chantier


Les courtiers en travaux (pouvant être une agence de courtage) ont toujours accompagné la filière construction. Le courtier assure l’aspect commercial de l’activité d’une entreprise de construction et de tous les professionnels de construction. L’entreprise de construction n’a pas de structure commerciale ou ce sont des professionnels qui ne sont pas bons dans le domaine publicitaire. Ils peuvent aussi ne pas disposer de temps pour s’en occuper ou préfèrent se consacrer entièrement à leur domaine spécifique. Intermédiaire entre les clients (fournisseurs de projets) et les prestataires de service qui leur sont partenaires, le bon courtier se comporte de façon neutre et indépendante vis-à-vis des deux parties. Autrement dit, il laisse aux clients la liberté de choisir les professionnels avec qui ils veulent traiter, parmi ceux qu’on leur propose.


Cependant, si les courtiers en travaux veulent réussir et perdurer dans le secteur, ils sont obligés de choisir les clients fiables, car bons payeurs et de travailler avec des partenaires compétents, sérieux et bons payeurs également. En effet, ce sont ces derniers qui leur paient des commissions sur les contrats signés. En plus des enquêtes et évaluations sur terrain, les sites d’enquêtes financières, qui existent, les aident dans ce sens.


À noter qu’au départ (et qui se fait encore pour la plupart des cas), les courtiers sont des hommes de terrain, toujours en quête des clients éventuels porteurs de projets et à contrôler de visu, les compétences des professionnels voulant un partenariat avec eux, dans la recherche de chantiers.


On ne doit d’ailleurs pas oublier que le métier du courtier a vu le jour suite principalement à deux constats :




  • Ce ne sont pas les contacts qui manquent, mais les personnes à qui se fier (clients et professionnels).

  • Il faut du temps et de la méthode (sans parler du coût qu’on doit y investir) pour trouver la bonne personne.


C’est dans cette optique que le courtier intervient. Il fait le travail d’un commercial pour le compte des professionnels de bâtiments et des porteurs de projets, ces derniers ne peuvent pas le faire par manque de temps ou par incompétence.



Quand faut-il s’adresser à un courtier ou une agence de courtage ?


Ainsi, si vous :




  • êtes entrepreneurs en Bâtiment, artisans travaillant en indépendance, professionnels spécialisés (Architectes, Dessinateurs, Maîtres d’œuvre, Bureaux d’études, etc.)

  • Vos papiers sont en règle devant l’administration et au besoin, l’assurance.

  • avez les qualifications et les références requises dans le domaine.

  • voulez vendre vos services, vos compétences et vos expertises aux clients recommandables financièrement.

  • acceptez de payer la commission convenue sur les contrats signés,


alors, adressez-vous au courtier en travaux ou à l’agence de courtage de votre localité.


Il vous met en relation avec des clients potentiels qui sont des particuliers, des collectivités privées ou publiques, des commerçants, des industriels, etc.


À noter que certaines agences de courtage offrent également des services payants à l’endroit des fournisseurs de projet (clients) pour leur faire perdre moins de temps dans la préparation et la réalisation de projets. Ces services peuvent concerner la prise en charge des démarches administratives, la mise en relation à des professionnels de financement, des conseils sur les choix des matériaux (principalement, ceux à prix négociés), la coordination logistique sur l’approvisionnement (achat, transport, etc.).



Trouver un chantier en sous traitant avec une entreprise du bâtiment de notoriété


En construction privée, le client a plusieurs options pour réaliser les travaux. Soit, il




  • se charge lui-même de l’établissement du plan, de la coordination des travaux, de leur suivi et contracte directement avec les artisans de différents corps de métier. C’est l’auto-construction, faisable pour un chantier d’assez modeste envergure.

  • choisit un architecte, pour l’établissement du plan, pour le conseil sur le choix des entrepreneurs, pour la coordination et le suivi des travaux, pour l’assister à la réception des travaux, moyennant des honoraires, inscrits dans le contrat.

  • sélectionne un maître d’œuvre (pouvant être l’architecte, un bureau d’étude technique ou autre, ayant les compétences requises) pour le représenter dans toutes ses fonctions, auprès des différents exécutants (entreprises et artisans), hormis la signature des contrats.

  • ou bien le client contracte directement avec un constructeur de maison. Le contrat qu’il signe avec celui-ci est le Contrat de Construction de Maison Individuelle (CCMI).


Les français ont plus tendance à opter pour cette dernière solution pour les raisons suivantes. Elle :




  • lui permet de se passer des honoraires d’un architecte ou d’un maître d’œuvre.

  • l’interlocuteur est unique.

  • Mais surtout, le CCMI (par la loi du 19 décembre 1990) est très règlementé et lui assure de nombreuses garanties. Ce sont les garanties, décennale, biennale, du bon fonctionnement, du bon achèvement, en plus de l’assurance dommage ouvrage que le client doit souscrire.


Les entreprises de bâtiment ayant pignon sur rue ont en général des contrats réguliers, si bien que :




  • Parfois, elles cherchent des artisans pour sous-traiter sur une partie des travaux (installation électrique, plomberie, par exemple).

  • Souvent, elles sont en quête de la main-d’œuvre qualifiée et expérimentée.


Ainsi, vous pouvez toujours vous inscrire à des entreprises ou des groupements d’entreprises si vous avez les qualifications nécessaires pour qu’elles puissent vous contacter en cas de besoin.


Si leurs besoins coïncident avec le moment où vous êtes occupés sur d’autres chantiers, vous pouvez toujours proposer à votre place des artisans en qui vous avez confiance. Par cette attitude, on vous sera redevable et on ne vous oubliera pas à la prochaine occasion.



Décrocher un chantier grâce aux réseaux de prescripteurs pour la visibilité et l’accès aux clients


Utiliser un réseau de prescripteurs constitue aussi un moyen pour vous faire remarquer si pour cela vous êtes disposé à payer une commission, cas par cas.


Effectivement, comme tout produit, votre expertise dans le domaine de construction, en tant qu’artisan, a besoin d’être lancée. Pour booster votre activité, il vous faut des partenaires influents, variés, pouvant faire basculer sur vous, le choix du client. C’est en principes le rôle joué par un prescripteur. En d’autres termes, le prescripteur n’est autre qu’une personne faisant référence dans le domaine. Son opinion peut, de façon conséquente, influencer la décision finale du client. Cela peut être des :




  • professionnels spécialisés dans votre secteur d’activité, reconnus pour leurs expertises, ou la place qu’ils occupent, les rendant presque incontournables. Ils peuvent s’agir des architectes, des ingénieurs-conseils, des compagnies d’assurance. Mais aussi des grandes surfaces de bricolage, des grandes Enseignes ou Sociétés de bricolages, etc.

  • leaders d’opinion pouvant atteindre de nombreuses cibles grâce à leur activité, comme les journalistes, les blogueurs, etc.

  • élus, des syndicats, etc. ayant derrière eux de nombreuses personnes leur faisant confiance.

  • personnes effectuant de la veille médiatique relative à la technologie, à la concurrence, etc.


Vous devez les approcher grâce à des supports suffisamment convaincants. Par exemple des informations techniques répondant à des projets spécifiques, vidéos des chantiers où vous vous faites remarqués, etc.


Parfois, les prescripteurs peuvent jouer le rôle de parrainage.


À titre indicatif, voici comment ont fait les artisans qui en sont sortis par cette voie.


Les artisans indépendants font acte de candidature pour des travaux de sous-traitance auprès des grandes entreprises de bricolage (type Leroy Merlin, Lapeyre, etc.). Lors des travaux chez un client, ils endossent ou portent de vêtements (gilet, casquette, etc.) à l’effigie du magasin ou société. Ces derniers les autorisent à les porter s’ils leur font la demande. C’est une manière de projeter sur leur personne l’influence de la marque. Cela aura pour effet d’attirer la confiance des clients qu’ils rencontrent. Ces derniers à leur tour leur proposeront des chantiers.


En amont existent les réseaux d’artisans collaborant avec un architecte par exemple. Ce dernier leur font confiance, ayant déjà travaillé avec eux. C’est lui qui fournit les coordonnées des artisans aux grandes sociétés.


Il existe également des Sociétés de construction, ayant pignon sur rue, qui appellent des artisans de tels réseaux pour accomplir des tâches pour lesquelles elles sont sollicitées. Ces tâches sortent malheureusement de leurs compétences. Pour plus de précision, on peut prendre pour exemple une entreprise de construction bois et un chantier de carrelage.


Les Compagnies d’assurance opèrent à peu près de la même façon. Elles transmettent les coordonnées de leurs sinistrés à des artisans du réseau par l’intermédiaire du professionnel partenaire.


Dans le cas d’une nouvelle implantation, nécessitant un recrutement massif, les réseaux d’artisans tissés par les professionnels peuvent manquer d’effectif. Ils s’adressent alors à des réseaux locaux à l’exemple des Chambres de métiers.


Vous devez donc chercher à intégrer de tels réseaux. Pour bénéficier d’un référencement dans le réseau, vous devez répondre à de nombreuses exigences. En outre, vous aurez à vous soumettre à divers contrôles et posséder les documents légaux requis. Autrement dit, en plus des documents officiels justifiant votre droit d’exercer le métier, vous devez être en règle devant les assurances. Il importe également d’être à jour pour vos cotisations sociales, etc. Par ailleurs, les documents et références attestant votre savoir-faire, mis de côté, des qualifications de qualité comme Qualibat, sera pour vous un atout de plus. Vous devez également vous attendre à des contrôles de respect des normes sur chantier, si on ne cite que la ponctualité, la propreté dans le travail, le suivi du planning et des procédures, la capacité et la facilité de travailler en équipe, etc.


La bouche à oreille peut vous servir dans ce sens. Toutefois,  vous pouvez également prendre l’initiative d’aller directement auprès de l’Enseigne qui jouera le rôle de prescripteur. Vous serez mis en relation avec un client.



La communication pour trouver un chantier


À propos de la communication, le meilleur moyen de communiquer avec un prescripteur c’est de l’approcher directement. Dans la limite du possible, lui serrer la main et dialoguer avec lui. Cette visite peut se compléter par d’autres supports de communication comme les écrits sur papier, ou des supports informatiques. À propos de supports :




  • Ce sont les articles de presse, de publicité. Ce sont des journalistes indépendants qui les rédigent. Il y a aussi les publi-reportages sur des chantiers précis, qui ont la chance d’avoir de l’effet positif sur les prescripteurs plutôt qu’un encart publicitaire.

  • Pour les cadeaux publicitaires, si vous souhaitez impressionner les prescripteurs, vous devez privilégier un objet original, au design bien travaillé et raffiné, les distribuer à une clientèle au nombre restreint, mais bien ciblée, plutôt que des objets banals comme des stylos, des casquettes, etc.


Les architectes comme partenaires


Recourir au service d’architecte est obligatoire pour une construction ou un agrandissement portant la surface d’emprise au sol à 170m2 et plus (ce seuil est descendu à 150 m2, récemment). De plus, les architectes sont sollicités par les clients sérieux grâce à leur statut dans le secteur Bâtiment et les apports garantis et intéressants qu’ils peuvent procurer, en amont, en aval et tout au long de la construction


En amont, il se charge du plan en tenant compte des envies et du budget ainsi que des ressources du client, de la nature du terrain et de l’environnement, pour une maison pérenne et performante, personnalisée et s’intégrant parfaitement à ce qui l’entoure. Il peut également s’occuper des démarches administratives (permis de construire) qui ne seront plus longues, car il maîtrise les détails sur le processus à suivre. À partir des devis proposés par les entreprises prétendant aux travaux, il peut aider le client à faire le meilleur choix et à vérifier ensuite les dossiers officiels et les compétences des professionnels choisis.


Tout au long de la construction, par une inspection régulière du bon déroulement des travaux, la vérification des matériaux utilisés, le tout suivi de rapport au client, l’avancée du chantier est assurée pour obtenir au bout, un résultat performant réalisé dans le délai et le budget convenus.


À la fin du chantier, il aide à vérifier si après son achèvemnt, la construction est conforme aux attentes du client. Outre cela, son aide est aussi précieuse pour détecter toutes les éventuelles malfaçons. Dans le cas où il y a des travaux supplémentaires à effectuer, des pénalités de retard à régler, l’assistance d’un architecte est essentielle.


Pour toutes ces raisons, le client opte pour le service d’un architecte. Il le fait également, car il est sûr qu’avec un architecte, il n’y aura pas place aux surprises pour la rémunération. Effectivement, elle se fait non pas au hasard, mais de manière bien définie, au forfait, au pourcentage, à la vacation. Et enfin, avec lui, le client ne s’adresse qu’à un seul interlocuteur.


Or l’architecte préfère de loin travailler avec des professionnels qu’il connaît pour assurer la bonne coordination des travaux, donc pour un résultat optimal.


Par conséquent, si vous avez les références et les qualités requises, vous pouvez contacter l’architecte de votre localité.  Munissez-vous des lettres de références, des vidéos attestant la qualité de vos travaux sur les chantiers que vous avez réalisés.


Pour trouver l’architecte, vous pouvez toujours vous renseigner auprès de l’Ordre des Architectes. Il vous proposera un annuaire avec le référencement des architectes,  leur lieu d’exercice, leur spécialisation et leurs contacts.



Trouver un chantier : les demandes de permis de construire en mairie comme moyen d’accès aux clients


Votre mairie constitue également une source d’informations fiables, étant au courant des chantiers qui sont projettent dans votre localité. En effet, toutes les démarches administratives sur la vente d’un terrain, les déclarations préalables de travaux y passent. Les demandes de permis de construire également. Les particuliers désirant effectuer des travaux les y déposent nécessairement. Il ne vous reste qu’à trouver les personnes concernées dont les coordonnées accompagnent les documents précités. Vous ne devez pas non plus oublier d’apporter avec vous les papiers légaux vous permettant d’exercer le métier. Il en est ainsi des références et des preuves attestant vos compétences pour l’approche du futur client.


Toujours à votre mairie, vous pouvez être au courant, des appels d’offres relatifs au bâtiment. Ne ratez aucune occasion. Tentez votre chance d’autant plus que la démarche est gratuite. Il vous suffit seulement de savoir bien organiser votre temps.



Internet comme moyen de visibilité et de support commercial


Plus de trois quarts des particuliers et des professionnels du bâtiment utilisent actuellement Internet (et les réseaux sociaux), pour la préparation et la réalisation de chantiers. On peut alors dire que cette méthode a sans conteste son efficacité et donne des résultats tangibles.


Toutefois si, vous êtes artisans indépendants et que vous pensiez transformer en chantiers, à la fois gratuitement et immédiatement, les prospects en ligne, dites-vous bien que vous vous illusionnez quelque peu. Il ne faut pas oublier que même pour la « bouche à oreille » vous payez, par le temps, les efforts et l’attention, investis pour bien servir votre client.



N’hésitez pas à y mettre la poche pour des résultats rapides


Pour en revenir à Internet, trouver des chantiers en ligne est toujours payant. Soit vous payez au sens propre du terme, par de l’argent, si vous voulez un résultat rapide. Soit vous payez par le temps que vous investissez pour attendre le résultat (quelquefois en plusieurs mois). En même temps, il vous faut un minimum de connaissance dans le domaine du web. Pour réussir, travailler de façon organisée et continue peut améliorer votre image et votre visibilité sur le net.


En d’autres termes, deux stratégies sont en général utilisées pour se faire connaître par internet afin de transformer les prospects en chantier. L’une (à l’exemple du  content marketing d’un site web) est gratuite (on n’en paie pas directement en argent), l’autre est payant.


Quoi qu’il en soit, vous pouvez amalgamer les deux, afin d’abaisser le montant à payer et investir moins de temps dans la recherche. Vous pouvez ainsi utiliser entre autres, les forums dédiés au bâtiment, le service d’apport d’affaires en ligne, Facebook, Google+, un site web, etc.



Les forums comme tremplin pour démontrer ses compétences


Comme on vient de souligner plus haut, de nombreux particuliers favorisent les forums quand ils préparent un chantier. Ils le font pour se rassurer en partageant les expériences des autres. Ils font aussi cette démarche dans le but de s’informer sur le prix en cours,  se renseigner sur des questions techniques, des démarches administratives, etc.. Il vous appartient donc de saisir ces opportunités.


Effectivement devant l’enjeu que présente une construction, les propriétaires, voire tous les commanditaires des travaux, ne se sentent pas rassurés devant la complexité du domaine, l’existence des diverses personnes mal intentionnées, etc. Certains ne sont même pas en mesure de préciser l’idée qu’ils ont en tête, à propos de leur projet. C’est là que vous entrez en scène : les rassurer en leur donnant des réponses précises sur ce qui leur semble floues, les aider à donner à leurs demandes des formes et de structures utilisant les formulations adaptées au domaine. Par votre assiduité en termes de présence et la pertinence de vos interventions sur des questions techniques, vous serez surement remarqué et il y aura quelqu’un qui aura suffisamment confiance en vous pour vous confier des travaux. Une fois qu’un contrat est décroché, d’autres suivront sûrement si vous donnez satisfaction au premier client.



L’utilisation des services d’apport d’affaires en ligne pour décrocher des contrats


On assiste actuellement à la présence massive de sites d’apports d’affaires (des projets se présentant sous forme de demandes http://www.feroce.co/chausson-tomate-mozza/de devis), en ligne. Ils travaillent à peu près de la même façon que les courtiers en travaux ou l’agence de courtage.


Ces sites reconnus pour être efficaces sont également abordables dans la mesure où le montant de l’abonnement que vous devez leur payer mensuellement est fonction du volume d’affaires que vous souhaitez.


Par ailleurs, ces sites collectent les demandes de devis pour travaux pour ensuite, les centraliser, les trier puis les répartir, par les courtiers en lignes aux 3 entreprises les plus proches qui en manifestent de l’intérêt.


Ainsi, pour obtenir des chantiers, vous :




  • n’avez qu’à remplir le formulaire prévu par le site à cet effet.

  • déterminez avec votre conseiller le nombre de demandes de devis qui vous convient après avoir choisi 2 partenaires du site.

  • et on vous contactera rapidement (48h) par la suite.


Il existe également des sites qui sont rémunérés par commission à partir du chantier contracté et réalisé. Leurs experts opèrent comme les courtiers en travaux ou les architectes. La seule différence est qu’ils le font en ligne, et  en agence. Autrement dit, pour les demandes de devis qui leur parviennent, ils font de la simulation de prix. Il importe aussi de structurer les projets avant de contacter les professionnels intéressés.



Un site web, une page pour entreprise sur google, une présence sur facebook, pour promouvoir votre activité


Un site web permet d’établir la visibilité de votre entreprise de bâtiment ou votre profil en tant qu’artisan indépendant. C’est une publicité gratuite, intéressante sur le long terme. Seulement, vous devez alors trouver des contenus pertinents, se présentant sous diverses formes (textes, photos, vidéos). Ils doivent contenir des mots ou slogans accrocheurs afin de capter l’intérêt des clients potentiels.


Une présence active sur Facebook, de façon payante, peut également vous aider dans la recherche de chantiers.


Il en est de même pour une page pour entreprise sur Google+. Ce dernier constitue un des supports en ligne, reconnu pour être le plus fiable, donc le plus visité.



Quelques astuces pour se faire remarquer


Faites une publicité locale


Se faire connaître localement, en tant qu’artisan, vous est possible en :




  • Distribuant des prospectus indiquant vos compétences et vos coordonnées aux propriétaires des maisons nécessitant de travaux de rénovation.

  • Faisant passer des annonces pour des devis gratuits, par le biais des journaux locaux.

  • Louant une partie des pages jaunes de votre localité pour y mettre votre annuaire avec photos de vos chantiers, avant et après.


Dans tous les cas vous devez évaluer par calcul la rentabilité escomptée par votre démarche. Il s’agit du coût d’impression des prospectus, du prix mensuel pour les pages jaunes ainsi que le temps à investir dans votre prospection.



Participez à la vie sociale de votre localité pour vous faire connaître


Si vous êtes nouveau dans votre quartier, votre commune, vous pouvez vous faire connaître et attirer la confiance de vos concitoyens en :




  • Faisant connaissance avec des parents qui cherchent comme vous leurs enfants à la sortie de l’école. Vous pouvez, par la suite, parler de votre activité au moment opportun.

  • Vous pouvez vous porter volontaire pour des petits travaux de réparation sur une partie de l’école de votre enfant, de votre église, etc. Des petits gestes comme cela pourraient vous rapporter beaucoup. Sans parler de votre satisfaction personnelle d’avoir rendu service à votre entourage, en tant que citoyen et pour un travail bien fait en tant que professionnel.

  • Une fois qu’on connaît votre activité, vous pouvez par exemple sponsoriser le club de football de votre localité. Cela aide également à émerger du lot.


En un mot, de nombreuses opportunités peuvent se présenter dans la société formant votre cadre de vie. A vous de les saisir.



Utiliser les relations existantes autour de vous


Vous pouvez aussi ne pas sortir de votre entourage (familles et relations dans votre commune) pour promouvoir votre activité. Particulièrement si vous êtes une entreprise jeune ou un professionnel débutant dans le secteur. Il est possible par exemple d’organiser une petite fête. Vous conviez à cette dernière votre famille et vos relations dans le quartier. Vous leur annoncez alors vos activités, en quoi vous pensez être spécial, etc. On se souviendra alors de vous si une occasion se présente. On peut vous recommander à d’autres parents ou d’autres connaissances éventuellement.



S’adresser directement aux compagnies d’assurance


S’il se passe un sinistre dans votre localité, vous pouvez vous adresser à l’assureur qui les couvre. Votre démarche aura une chance d’aboutir si, d’une part on vous reconnait pour votre expertise dans le secteur. D’autre part, vous pouvez convenir au commanditaire des travaux (la compagnie d’assurance) en étant le professionnel de proximité.



Passer par votre ancien collaborateur et bien choisir le réseau à intégrer


Parfois, un ancien employeur peut se transformer en collaborateur si vous savez vous y prendre. La qualité de votre travail et votre bon sens relationnel sont des moyens d’y parvenir. En effet, il peut vous recruter au début comme sous-traitant pour passer plus tard au cotraitant. Autrement dit, se trouver dans la même hiérarchie que lui, professionnellement. Si vous vous installez ailleurs par la suite, il peut toujours vous recommander à une personne de votre nouvelle localité. Notamment quand celle-ci fait appel à lui et qu’ il n’est pas disponible.


Par ailleurs, cherchez toujours à intégrer ou à former un groupe d’artisans. Dans ce cas, faites en sorte que chaque membre appartienne à des corps de métiers complémentaires au vôtre. Vous augmentez ainsi votre chance de réussite, vous et votre réseau ensemble.

Ne vous arrêtez pas là ! Explorez d’autres sujets

géolocalisation chantier

Les outils de géolocalisation d’un chantier

La géolocalisation d’un chantier est une solution en ligne vous permettant de visiter un terrain sans vous déplacer. Lors d’un appel d’offre, il se peut en effet qu’on vous demande de produire un plan d’installation de chantier, mais que vous…

étape construction maison, faire bâtir sa maison, économies pour la construction de maison

Préalables et étapes incontournables dans la construction d’une maison

La construction d’une maison se fait étape par étape. A commencer par l’étude du sol, la constructibilité du terrain, la demande du permis de construire, l’étude du financement des travaux etc. Un projet immobilier demande la réalisation de phases importantes…

amiante ciment, terrain de construction

Comment choisir le bon terrain pour la construction d’une maison ?

En construction, le choix d’un terrain est fondamental, car il y va en effet de la pérennité du projet. Mais aussi de sa qualité et de sa rentabilité à venir en cas de revente. Le choix du terrain, étape primordiale,…

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *