Isoler les murs de l’intérieur : pourquoi et comment procéder ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

L’isolation du mur par l’intérieur est intéressante surtout en termes de coût (achat, pose et utilisation) et de facilité d’installation. Il s’agit aussi d’une occasion pour ceux qui veulent re-attribuer les pièces. En effet, le doublage des parois permet de faire passer des gaines électriques ou des conduits d’eau, des dispositifs de traitement acoustique, etc. C’est le bon choix à faire aussi quand on désire optimiser une maison ancienne aux allures particulières, etc. Ce procédé apporte un bon nombre d’autres avantages. Il reste à savoir comment faire et combien ça coûte.

Types de travaux d’isolations du mur par l’intérieur

Les entreprises spécialistes de l’optimisation thermique des habitations proposent diverses manières pour isoler les murs de l’intérieur. Mais les techniques reposent généralement sur l’usage de 2 éléments. Il s’agit d’isolant et d’un dispositif de parement que ce soit sur les murs, les combles, les toits, etc. Ils peuvent être successivement apposés à la paroi ou assemblés avant d’être posés au mur. Leur usage peut dépendre de la nature ou de la qualité du mur. En tout cas, 4 procédés demeurent les plus courants.

L’isolation avec ossature

Des lattes métalliques, en bois ou conçues avec d’autres matériaux, se fixent au mur. Cela permet de maintenir l’isolant souple, rigide ou à calfeutrer. Le tout se recouvre éventuellement d’un pare-vapeur, puis de la plaque de parement selon le style recherché. C’est l’une des méthodes les plus utilisées à cause de sa polyvalence. Dans de tels cas, il faut toutefois penser à installer des rupteurs pour éliminer ou à la rigueur réduire les ponts thermiques.

Le doublage collé

L’isolant est cette fois assemblé à une plaque de plâtre avant d’être fixé avec du mortier adhésif à la paroi. Cette solution est difficile à entreprendre sur des murs anciens à la surface irrégulière. Il faudra préalablement les rendre parfaitement plans.

L’isolation avec contre-cloison maçonnée

Il s’agit sans doute d’un des meilleurs moyens pour isoler les murs non plans. Ce procédé consiste à ériger une contre-cloison auto-stable devant le mur. On laisse un espace mesuré entre les 2 parois dans lequel s’injecte de l’isolant floconneux comme la laine de bois, l’ouate de cellulose, etc.

L’isolation du mur intérieur avec lame d’air

Il s’agit ici de créer un espace d’aération d’une vingtaine de millimètres entre le mur et l’isolant. Cette technique propre aux murs poreux (pierre, brique) ou très exposés à certaines attaques climatiques ou atmosphériques (pluie, vent marin, etc.). Il s’agit de garantir la balance hydrique de la paroi. À cela va s’ajouter un pare-vapeur afin d’éviter que la vapeur d’eau issue des condensations ne vienne s’incruster dans les murs.

Choix du matériau pour l’isolation intérieure du mur et estimation du coût des travaux

Les préalables à la pose d’une isolation murale d’intérieur

Avant toute chose, il faut faire étudier la performance thermique de l’habitation, déterminer le niveau de déperdition de chaleur, l’existence des ponts thermiques (leur importance en nombre), la qualité des parois à isoler, etc. Cela permettra d’identifier la ou les meilleures méthodes utilisables. Ensuite, il ne faut pas oublier de mettre en place un système d’aération, sachant que l’isolation des murs en intérieur peut amplifier les problèmes de condensation, dommageables au bâti du logement et à la santé même de la maisonnée.

Le type d’isolant à choisir pour les murs 

En dehors d’une excellente résistance thermique, les matériaux ou produits isolants à privilégier pour les murs sont ceux qui présentent la meilleure tenue mécanique, afin d’éviter leur tassement à cause de leur position à la verticale. À rappeler que l’exigence de la RT 2005 en termes de résistance thermique est R≥ 2,8 m2K/W, ou R ≥ 4 m2K/W pour un logement BBC. La capacité d’isolation phonique est souvent un critère très relatif (position de la maison par rapport au réseau routier, sensibilité des occupants, etc.).

Entre autres critères de choix, s’il est important pour les occupants d’avoir de l’espace, on visera des solutions qui présentent un bon équilibre épaisseur/conductivité, sans minimiser la résistance thermique. En tout cas, une bonne liste de matériaux parfaitement adaptés à l’isolation du mur par l’intérieur est disponible. Elle comprend, entre autres, de la laine de verre ou de roche, de la laine de bois, du textile recyclé, etc. Les meilleurs choix pour ne pas trop « gratter » la surface intérieure, ce sont, entre autres, le polyuréthane (PU) et le polystyrène extrudé ou expansé. Le verre cellulaire est le meilleur choix pour une isolation sonore performante, mais s’avère assez onéreux.

Isolation du mur intérieur : indication de prix et aides

D’après les dernières estimations, les travaux d’isolation du mur par l’intérieur coûteront entre 40 et 100 euros le m².

Il est judicieux de faire de la comparaison de prix sur la base des devis demandés à différents professionnels si on veut obtenir l’offre la plus avantageuse.

Par ailleurs, plusieurs sortes de subventions dont le CITE, l’Eco-PTZ et celles de l’ANAH sont accessibles à condition s de répondre aux conditions demandées.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Laisser un commentaire