Les différents types d’isolations thermiques et sonores

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Certain type d’isolation s’adapte mieux à des structures qu’à d’autres. Lorsque l’on a une maison, qu’elle soit neuve ou en vue d’une éventuelle rénovation, l’isolation est un poste très important auquel il faut prêter une grande attention. Que ce soit pour une isolation acoustique (ou phonique) ou encore pour une isolation thermique, il existe bien des avantages à surveiller de près ces déperditions énergétiques, quelles qu’elles soient.

Pour ce qui est de l’énergie calorifique par exemple, la chaleur va s’échapper à hauteur de 30% par la toiture, à 25% par les murs et à 15% environ par les ouvertures.

L’isolation de tous ces endroits permettent d’améliorer le confort thermique et acoustique. On vit mieux chez soi sans crainte des intempéries ni des bruits externes, pouvant parfois  être insupportable. En dehors de cela, on valorise son bien immobilier pour une éventuelle revente. Enfin, en termes d’économies financières, c’est la facture énergétique qui va s’alléger.

Mais encore faut-il savoir quel matériau utiliser ? Chaque type d’isolant a ses propriétés propres, ses caractéristiques qui répondent à des besoins spécifiques, précis en matière de performance et de respect de l’environnement par exemple.

Quel type de matériau pour l’isolation thermique ?

Pour réussir une isolation thermique, il est important de conserver une cohérence avec l’ensemble de la maison en harmonie avec l’extérieur et son intérieur. Pour cela, il faut prendre en compte les diverses réglementations en cours mais également il ne faut pas hésiter à faire réaliser u bilan énergétique et à traquer ce que l’on nomme les ponts thermiques.

A noter d’ores et déjà qu’une isolation thermique par l’extérieur est tout à fait envisageable. Généralement au niveau des toits et des murs. Les performances et les avantages sont tout aussi nombreux par rapport à une isolation de l’intérieur comme avec les combles, ou une meilleure qualité de vitrage.

Divers matériaux sont requis pour isoler une habitation. On classe les isolants en plusieurs catégories. A savoir, des isolants isolants minéraux comme la laine de verre, la laine de roche, le verre cellulaire, l’argile expansé. Il y a aussi les isolants naturels. Les plus courants sont le liège, fibre de bois, chanvre, fibres de lin, laine de mouton, plumes de canard, panneaux de roseaux, ouate de cellulose, paille, torchis. Ces isolants sont de plus en plus prisés pour leur impact écologique minimal.

Autre type d’isolation thermique

Outre ce qu’on vient d’évoquer, on trouve aussi des isolants synthétiques comme le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé, la mousse phénolique, des isolants minces (en panneaux ou rouleaux)  et des isolants nouvelle génération. Parmi ces derniers, on peut nommer la brique monomur, le béton cellulaire, les peintures isolantes le coffrage isolant, etc.

Les isolations phoniques

Pour ce qui est de l’isolant acoustique, il faut également déterminer quelles sont ses priorités par rapports aux différents sons perçus et surtout apprendre à les identifier pour trouver la solution la plus adéquate possible. En effet, en fonction de l’origine du son, la nature de l’isolant peut varier.

Toutefois, il faut remarquer que l’isolation phonique ne se réalise comme pour une isolation thermique ou pour se prémunir contre des chocs : ce type d’isolation s’effectue de bas en haut, à partir du sol jusqu’au toit en passant par les ouvertures et les cloisons.

Il existe là aussi une grande variété d’isolants phonique qui correspondent à autant de techniques pour leur pose ; c’est pourquoi en cas de doutes, il ne faut pas hésiter à contacter un professionnel qui saura conseiller.

Quel type d’isolant utilise-t-on souvent pour l’isolation phonique ?

Parmi les isolants phoniques les plus répandus, on retrouve la ouate de cellulose. Elle est très absorbante, elle dissipe les bruits et freine les sons. On l’utilise surtout dans les studios d’enregistrement. Ce matériau peut aussi servir à combler des espaces creux dans une habitation. Elle s’applique par la technique du soufflage grâce à ses flocons. A part cela, il y a aussi le polystyrène extrudé. Il se démarque par sa très grande résistance en compression, sa perméabilité à l’air qui lui confèrent des avantages. Néanmoins, on  réserve souvent cette option pour des isolations phoniques minces. Pour terminer, on utilise aussi très couramment le liège comme isolant phonique. Comme la laine de roche, il offre d’excellents résultats.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Laisser un commentaire