Les avantages et les inconvénients des isolants minces et réfléchissants

Les isolants minces ne font pas plus de 3 cm d’épaisseur, et peuvent se réduire à quelques millimètres de densité. Il s’agit cependant d’un matériau multicouche auquel vient s’ajouter un revêtement d’aluminium. Ce dernierse veut aussi performant que certains produits isolants classiques monocouches et de grande épaisseur (des dizaines de centimètres).

Malgré les controverses à leur sujet, les isolants thermiques minces réfléchissants ou PMR restent très utilisés. Ceux-ci favoriser l’obtention d’aides financières de l’État sous certaines conditions. Ces types d’isolants s’utilisent notamment sur les murs intérieurs où ils sont les plus efficaces thermiquement et acoustiquement. Les quelques paragraphes suivants essaient ainsi d’apporter plus d’éclairage sur ces types d’isolants.

Qu’est-ce que l’isolant mince et réfléchissant ?

D’une manière générale, 3 couches principales constituent ce type d’isolant. À ce titre, il se compose de 2 revêtements aluminés qui lui donnent son aspect brillant et réfléchissant. De même, la couche intérieure ou couche de cœur se conçoit en une matière de nature diverse. Cette dernière peut s’élaborer avec de la laine minérale, de la mousse, du polyéthylène, etc. Les isolants minces réfléchissants, pouvant aussi être qualifés de thermo-réfléchissants ou films multicouches réfléchissants se commercialisent généralement sous forme de rouleau et rarement en panneau.

Quels sont les principaux avantages de l’isolant mince réfléchissant ?

Les concepteurs utilisent les atouts phares de ce type d’isolant à savoir sa minceur et sa maniabilité. Effectivement, les isolants minces conviennent parfaitement pour l’optimisation de l’espace. L’application des feuilles d’aluminium comme couche externe donne une impression de grand espace.

Leur faible densité permet un usage plus polyvalent et une pose rapide sur la toiture ou les parois verticales de la maison. Les isolants minces réfléchissants sont aussi plus légers et donc plus maniables.

Mais qu’en est-il de la performance en termes d’isolation thermique du produit ?

Avantages des isolants minces réfléchissants: les remises en question ?

Les produits minces réfléchissants ou PMR sont visiblement avantageux pour l’aménagement intérieur. Cependant, on se pose encore certaines questions quant à leur efficacité thermique. Bon nombre d’études et de tests révèlent, notamment ceux de l’ADEME en 2012, que celle-ci ne dépasse pas 1 à 2 K.m²/W, si le PMR se situe entre 2 lames d’air. Compte tenu de leur minceur, certains PMR en panneau peuvent aussi être plus délicats à manipuler que les autres formes d’isolants thermiques. Par ailleurs, compte tenu de leur parfaite imperméabilité, les isolants thermiques minces réfléchissants peuvent engendrer des condensations s’ils se placent en écran sous la toiture.

Conditions d’efficacité des isolants minces ?

S’ils se proposent par les fabricants avec la même ardeur que les concepteurs d’isolants traditionnels, les PMR ont sans doute un niveau d’efficacité satisfaisant dans certains cas. Pour l’heure, une bonne partie des producteurs, des artisans et des particuliers qui les utilisent préconisent quelques mesures :

L’on conseille généralement leur utilisation comme complément d’autres types d’isolants classiques tels que les laines, le polyuréthane, le polystyrène extrudé ou expansé, etc. Il vaut mieux ne pas les utiliser seuls par précaution, mais aussi pour un maximum d’efficacité. Utilisés seuls, ils ne permettront pas non plus d’atteindre les performances énergétiques minimales pour les toitures et combles qui se situent entre 6 et 7 K.m²/W.

Leur pose doit se faire de manière précise et avec rigueur. EN effet, une installation mal réalisée augmente les risques d’humidité ou de condensation, principalement quand les PMR sont installés en écran sous la toiture.

Un positionnement favorisant un rayonnement solaire direct peut induire une surchauffe à l’intérieur en été. Pour assurer un confort thermique en période estivale, il va ainsi falloir mettre en œuvre d’autres travaux comme la pose de protections contre l’ensoleillement, etc.

Les PMR sont-ils éligibles aux différentes sortes d’aides financières ?

Il est vrai que tout effort pour rehausser la performance énergétique de la maison est récompensé par bon nombre de soutien financier. Mais en usage isolé, les PMR de quelque nature que ce soit ne peuvent faire bénéficier d’aucune aide (crédit d’impôt, ANAH, Prime Énergie, etc.), ce à cause justement de leur résistance thermique limitée. Par contre, s’ils sont inclus dans le cadre d’un bouquet de travaux, ils ouvrent droit aux subventions existantes, seulement à cause des autres travaux.

Laisser un commentaire

Fermer le menu