Les techniques de nettoyage pour une façade

Le nettoyage de façade se présente comme une des obligations à remplir par tous propriétaires souhaitant sauvegarder et rénover son patrimoine. Par ailleurs, le travail répond à des réglementations d’urbanismes strictes et rigoureuses, ne permettant pas aux propriétaires de s’en dispenser.

Ainsi, la mairie se réserve le droit d’exiger, en cas de très mauvais état d’une façade ou présentant un risque pour les alentours, la réalisation de travaux de rénovation selon un délai défini. En règle générale, le ravalement de façade consiste en un certain nombre d’opérations techniques relevant des compétences de professionnels. Les travaux peuvent impliquer la remise à neuf de la façade, le bouchage des éventuelles fissures et la vérification de tous les divers éléments composant ladite façade. Les menuiseries font également partie du ravalement de façade et on doit veiller à leur bon état de fonctionnement, voir au remplacement de celles qui sont défectueuses.

En matière de ravalement de façade, c’est le nettoyage de celle-ci qui constitue la partie la plus importante. Elle permet un rafraîchissement et enlève toute trace de pollution ou d’humidité. Les graffitis et toutes taches ne sont pas épargnés, pour conférer une nouvelle allure à la façade, tout en mettant en évidence les réparations à effectuer.

Légalement, chaque propriétaire doit effectuer un ravalement de façade tous les dix ans. En réalité, il n’en est rien, le coût élevé de ce type de travaux rebute de nombreux propriétaires et on a tendance à repousser à plus tard les travaux de ravalement de façade.

Plusieurs sont les types de nettoyage de façade, qui dépendent de l’état de la façade et du choix du propriétaire. Les informations ci-après se rapportent aux  méthodes les plus utilisées.

Le nettoyage de façade à haute pression

Ce type de nettoyage convient pour l’enlèvement de la crasse et des traces de pollution qui se sont déposées depuis de nombreuses années sur la façade. Il permet aussi un nettoyage tout en profondeur. Agressif et puissant, il est recommandé sur une façade en bon état, sous peine de courir le risque de voir s’effriter le béton, la pierre ou la brique. Le nettoyage à haute pression nécessite des mesures des protections convenables pour les parties sensibles telles que les fenêtres. L’usage de l’eau nécessite aussi que le revêtement soit totalement imperméable, pour empêcher tous risques d’infiltration.

Le gommage de façade

Cette opération s’effectue sans eau et sans produit agressif et abrasif. Le gommage de la façade utilise des produits comme des noyaux de fruit, des billes de verre ou de la calcite. Ils sont projetés sous pression sur la façade, pour assurer un nettoyage superficiel. Cette technique est souvent utilisée sur des façades qui sont plus sensibles et poreuses comme les façades en brique, en bois ou en béton. Ainsi, il n’est aucune question de nettoyage en profondeur, on se limite au nettoyage du revêtement existant, pour redonner à la façade un aspect plus neuf.

En principe, c’est le frottement des divers produits projetés qui nettoie la façade tout en douceur. Cette technique utilise un appareillage professionnel et des produits professionnels que les particuliers auront du mal à s’approprier.

Le sablage de façade

Ce procédé est assez agressif et très abrasif. Il permet de faire disparaître toutes les traces noires de pollution et d’humidité, qu’on peut retrouver sur les façades. Il est parfaitement adapté aux surfaces dures : en pierres ou en brique. La projection de sable se fait à forte pression et va littéralement abraser le revêtement cible. Ce nettoyage efficace ôte la couche superficielle du matériau. Elle nécessite obligatoirement de faire appel à un professionnel pour sa mise en œuvre.

Le peeling de façade

Cette méthode s’apparente à un masque de visage pour l’acné. Dans la pratique, on va enduire la façade d’un produit qui sèche et y former une membrane. Quand elle est sèche, la membrane est délicatement retirée et emmènera avec elle toutes les impuretés comme les traces de pollution, les saletés et les salissures noires. Cette technique s’adresse essentiellement aux façades qui sont à préserver en raison des éléments décoratifs sensibles qu’elle comporte, et qui ne pourraient pas supporter un sablage. Elle est souvent employée pour les bâtiments historiques possédant par exemple des fresques. Sa réalisation fait appel à un savoir-faire certain et des connaissances avancées.

La nébulisation

Cette technique s’adresse peu aux particuliers, car elle présente un risque évident d’infiltration et d’humidité. Pour l’utiliser, on arrose abondamment la façade, la détremper avant d’effectuer un brossage. L’eau n’est pas projetée à forte pression, mais une brumisation est entreprise, suivie d’un brossage manuel. C’est une technique non agressive, mais ne convient pas sur des matériaux poreux, sous peine de présenter des risques d’infiltrations.

Le nettoyage chimique d’une façade

Pour ce procédé, un produit chimique est pulvérisé sur la façade et nettoie en profondeur toutes traces de pollution et de saleté. Le professionnel commence par mouiller la façade et il applique à la brosse des produits chimiques comme les acides, les solvants ou les tensio-actifs. Il laisse le tout bien agir pour ensuite rincer la façade. Au final, il applique une couche de neutralisant pour empêcher que les acides ne continuent leur travail. Même si elle est simple, cette méthode est assez toxique et requiert une manipulation des produits avec précaution. Elle convient aux façades en bois, en pierre, en béton ou en brique. Le professionnel usera de l’usage, de masque, de gants et de combinaison de protection.

L’hydro-gommage

Cette technique fait appel à un mélange de poudre et d’eau. La poudre peut se décliner en poudre de calcite, de pierre ou même de verre. Le choix de la poudre s’effectue selon la résistance du revêtement à nettoyer et le degré de salissure. Ce nettoyage est doux et très peu agressif et se fait à pression assez faible. Il est notamment utilisé pour enlever les graffitis et les tags. L’hydro-gommage demande quelques équipements techniques pour la pression et doit être réalisé par un professionnel. Il peut convenir à tous types de surfaces et de matériaux.

Le prix du nettoyage d’une façade

Au vu de ces multitudes de techniques de nettoyage, il est assez difficile de donner un prix pour un ravalement de façade, car il existe trop de facteurs qui entrent en jeu : les boiseries à changer, les travaux de maçonnerie à prévoir, etc. Ainsi, pour définir son prix, le façadier se fixe quelques critères. Ce sont :

  • La hauteur de l’habitation. Une maison plain-pied se fait rapidement, au contraire d’un immeuble à étage, qui nécessitera l’installation d’un échafaudage.
  • La localisation. Un immeuble en centre-ville exige plus de protections contre les projections, au contraire d’une maison isolée en périphérie.
  • Le type de nettoyage choisi : un nettoyage chimique n’a pas le même prix qu’un peeling, etc.

En moyenne, on doit compter entre 30 € et 100 € le mètre carré pour un tel type de travail. Comme à l’accoutumée, il est indispensable de faire effectuer plusieurs devis par les entreprises proches de l’immeuble. On peut aussi utiliser Internet pour soumettre des demandes de devis sur les sites des artisans et des entreprises spécialisées dans le domaine. Il existe également des plateformes de mise en relation des professionnels et des particuliers. Une fois les devis en main, on n’hésite pas à les comparer pour dénicher le devis présentant le meilleur rapport qualité/prix.

Laisser un commentaire

Fermer le menu