Le recours à un charpentier

Lorsqu’on fait construire une maison ou qu’on entreprend des travaux de rénovation, on doit faire appel aux services d’un charpentier. Pour bénéficier d’une prestation de qualité, durable et en toute sécurité, il est indispensable de passer par un artisan expérimenté.

Les travaux de charpente se déclinent en une opération complexe et délicate. En effet, faire ou refaire la charpente ou l’ossature d’une maison est une opération dangereuse. Véritable spécialiste de la construction, la mise en place, la rénovation et la modification de charpente, le charpentier conçoit les ossatures des constructions.

Selon la nature du projet, plusieurs cas de figure sont possibles :

  • Les réparations si la charpente souffre de dégradations causées par le vieillissement et les intempéries,
  • La modification de la charpente existante dans le cadre d’un réaménagement d’une maison.
  • Le traitement de la charpente par l’insectifuge ou le fongicide.
  • La pose d’une charpente toute neuve sur une maison en construction ou pour le remplacement intégral de l’ancienne trop dégradée.

Les critères de choix d’un charpentier

Plusieurs sont les critères à prendre en compte lors de la recherche d’un bon charpentier. Ainsi, il ne faut pas hésiter à visiter un ou plusieurs chantiers en cours ou déjà terminés par le charpentier, pour se faire une idée de ses compétences et pour découvrir ses réalisations. On peut également y interroger ses clients pour en savoir plus sur son efficacité. Le fait de poser un maximum de questions permet de connaître en détail la façon dont il fonctionne et le nombre de personnes qu’il emploie. Évidemment, un charpentier doit être capable de comprendre et de maîtriser tout ce qui est complexité de la structure ainsi que les contraintes de sa mise en œuvre. Véritable conseiller et professionnel, le charpentier choisi ne doit pas rechigner à répondre à toutes les informations demandées. En complément, il doit disposer de tout le matériel approprié aux travaux.

Le tarif du charpentier

Pour se fixer un budget au centime près, il faut être attentif au tarif et au détail des coûts proposés par le charpentier. On doit s’intéresser au tarif horaire ou au m² du professionnel. Ce tarif varie d’un professionnel et d’une région à l’autre. Il varie aussi en fonction de la nature de la charpente à monter. Dans tous les cas, il faut comparer un maximum de devis, au moins 5 devis de charpentiers sélectionnés.

Dans la pratique, il faut passer au crible le devis et vérifier tout ce qu’il prend en compte : la conception, les matériaux et la main d’œuvre. Il faut aussi regarder de près les détails et la liste des travaux à réaliser. Le devis doit comporter des informations obligatoires telles que :

  • Le nom et l’adresse de l’entreprise ainsi que le nom et l’adresse du client donneur d’ordre.
  • La date d’établissement et le délai du chantier.
  • Le lieu exact des travaux.
  • Le détail des prestations et les prix HT (Hors taxes) et TTC (Toutes Taxes Comprises).
  • La mention « devis reçu avant exécution des travaux ».

Généralement, le tarif horaire est compris entre 40 et 60 € HT. À ce coût, on doit ajouter les frais annexes. Ce tarif horaire s’applique pour tout ce qui concerne les travaux de rénovation ou le traitement de l’ossature. Cependant, dans le cas de la construction d’une ossature, le coût de la main d’œuvre est exprimé au forfait global, journalier ou au m².

Les annexes au tarif horaire du charpentier

De nombreux autres facteurs entrent en compte lors de l’établissement d’un devis de charpenterie. Ci-après les différents frais supplémentaires qu’on doit payer pour ses travaux :

  • Les frais de déplacement. Ils dépendent de la distance à parcourir pour l’artisan, ainsi que de la région. Les frais de déplacement d’un charpentier se chiffrent en moyenne entre 20 et 40 €.
  • Le coût des matériaux. Le prix des matériaux de charpenterie augmente le coût total. Il est fréquent que le charpentier fournisse lui-même les matériaux. Il applique en général 30 à 40 % de marge sur la fourniture des matériaux. Fournir soi-même les matériaux de construction peut faire profiter d’une économie substantielle.

Le tarif pour la pose d’une charpente

Le tarif pour la pose d’une charpente neuve dépend du type de structure choisi, de la longueur, des matériaux utilisés ainsi que du nombre de poutres. Il est essentiel de savoir ce qu’est une ossature et d’en connaître les différents types. En effet, le type de charpente influe directement sur son prix.

Dans la pratique, une charpente est indispensable pour renforcer une maison. Elle désigne un assemblage de pièces de bois ou de métal pour la structure de soutien d’une construction. On peut citer trois principaux types d’ossature : l’ossature traditionnelle, l’ossature fermette, et l’ossature pour toit plat.

En outre, le coût d’une charpente fermette, fabriquée en série en usine, sera inférieur au coût d’une charpente traditionnelle. Par ailleurs, les structures en bois sont plus chères que celles en métal et le coût de la main d’œuvre afférente est plus élevé. Par ailleurs, l’essence de bois utilisée détermine en partie le montant total de la facture. Voici quelques fourchettes des prix moyens, selon le type de charpente :

  • Traditionnelle : entre 70 et 90 €/m².
  • Industrielle ou fermette : 60 €/m².
  • Bois en kit : 50 €/m².
  • Toit plat : entre 50 et 100 €/m².
  • Métallique : 45 €/m².

Le tarif en rénovation de charpente

Il faut savoir qu’il est conseillé de faire vérifier sa charpente par un professionnel tous les 20 ou 30 ans. S’il s’agit d’une ossature abîmée, le charpentier peut réaliser une rénovation de l’ensemble de la structure, ou uniquement une ou plusieurs parties abîmées. Le coût d’une rénovation dépend du matériau et de l’état de l’ossature de la charpente. Dans le cas de la rénovation partielle de la structure, le tarif se définit selon les travaux engagés et du temps à consacrer au travail. Le prix pour une rénovation complète de toiture se situe entre 10 000 et 20 000 €. À titre d’exemple, la rénovation complète d’une structure de 70 m² coûte entre 8000 et 12 000 €/m².

Le tarif pour un traitement de charpente

Après 20 ou 30 ans, une charpente peut présenter des signes d’affaiblissement dû aux attaques d’insectes xylophages ou de champignons. On peut y remédier en la traitant avec la pulvérisation ou l’injection d’un produit insecticide ou fongicide. Le prix pour un traitement de charpente varie selon les critères suivants :

  • La surface à traiter.
  • Le type de parasites concernés.
  • L’accessibilité des lieux.
  • Le type de produit injecté et la technique d’injection utilisée.
  • Le type de poutre.
  • Le nombre de chevilles posées.
  • L’état de la charpente.
  • Le tarif est compris entre 20 et 35 €/m². À ce coût, on doit ajouter celui de la main d’œuvre qui s’estime à 25 €/m² au moins. On doit alors compter environ 2 500 € pour un traitement complet. Si la charpente est attaquée par la mérule, le traitement est davantage long et difficile. Son coût peut doubler, voire tripler.

Le permis de construire pour une charpente

La modification d’une charpente est utile pour l’aménagement des combles de la maison, le rehaussement de la toiture, la surélévation de la toiture, la création d’une trémie ou d’un chevêtre, la modification de la pente du toit, le renforcement ou l’allègement de la charpente. Pour la majorité des cas de modification de la charpente et les travaux de construction de charpente, on doit procéder à des formalités administratives préalables. Selon les cas, on doit faire une déclaration de travaux auprès de la mairie ou même le dépôt d’un permis de construire, pour les cas de construction ou modification de pente.

Laisser un commentaire

Fermer le menu