La charpente en bois

On désigne généralement la charpente en bois ou « charpente traditionnelle », les structures de bois massif supportées par les murs porteurs d’une maison. Quand elles sont assemblées, elles constituent les fermes. Ces dernières prennent la forme de triangle de bois composé de trois pièces qui sont les arbalétriers, l’entrait et le poinçon.

Les fermes sont la base de toute charpente traditionnelle. En effet, c’est sur elles que prennent place les différentes autres pièces de la charpente, entre autres les pannes qui se posent perpendiculairement aux poinçons et aux entraits. Les chevrons qui se fixent parallèlement aux arbalétriers. De cette manière, une charpente traditionnelle est prête à accueillir la toiture en pente, tout en faisant reposer le poids de celle-ci sur les murs porteurs. Elle est montée par un professionnel. Comme elle est très sensible au taux d’humidité de l’air, pour éviter qu’elle ne se fissure avant terme, il faut effectuer les travaux durant les périodes les plus chaudes de l’année.

Les avantages d’une charpente traditionnelle en bois

Choisir une charpente traditionnelle pour la toiture présente plusieurs avantages :

  • Une charpente traditionnelle donne la possibilité d’aménager les combles à condition de disposer d’une hauteur suffisante. La surface habitable qu’on peut gagner en aménageant les combles est conséquente.
  • Une charpente traditionnelle donne l’opportunité de profiter des plafonds à la française, où les poutres demeurent apparentes.
  • Les pièces massives de bois d’une charpente traditionnelle sont très résistantes au feu en cas d’incendie.
  • Forte résistance aux intempéries.
  • Durabilité de plusieurs décennies.
  • Elle s’adapte facilement à tous les modèles architecturaux.

Tout ce qu’on vient d’énoncer constitue le gage d’une esthétique et de plus-value certaines pour le patrimoine.

Les inconvénients d’une charpente traditionnelle en bois

La charpente traditionnelle en bois possède un gros inconvénient, son prix. Dans la pratique, la pose d’une charpente traditionnelle requiert un budget conséquent. En outre, la quantité du bois qui constitue la charpente est plus importante et la pose plus technique, soit plus d’heures de main d’œuvre à prévoir. Comme elle est très lourde, elle ne peut être installée que dans un bâtiment qui a la capacité de supporter son poids.

Le prix moyen d’une charpente en bois

Le prix moyen pour l’installation d’une charpente traditionnelle en bois se chiffre autour de 70 à 90 €/m2 pour les modèles standards si elle vaut entre 100 et 300 €/m2 pour les modèles décoratifs, main-d’œuvre et fournitures incluses. Cependant, ce prix peut varier selon le type de charpente et de sa dimension.

La charpente fermette

La charpente fermette n’est autre que le modèle industrialisé de la charpente de bois avec des pièces de plus faibles épaisseurs. Elle est ainsi taillée et préconçue en usine. Vendue sous la forme de kit, elle contient des planches et des poutres de bois, prêtes à être assemblées sur le chantier.

Le principal avantage de la charpente fermette est sa facilité de montage, en comparaison à la charpente traditionnelle. Côté isolation, elle permet une meilleure rétention de la chaleur que la charpente traditionnelle. Résistante et moins lourde, elle est moins chère, car son prix d’achat moyen s’évalue autour de 60 €/m2.

Le principal inconvénient de la charpente fermette est qu’elle n’autorise pas la réalisation de combles aménagés. Les possibilités d’usage à titre décoratif sont quasi nulles, car les fabricants priorisent plus l’aspect technique que le design du produit.

Les critères de définition du prix de pose d’une charpente en bois

Le tarif de montage d’une charpente en bois varie selon les critères qui suivent :

  • La taille globale de la charpente.
  • Le nombre de pans à mettre en place.
  • Le nombre de pièces à couvrir.
  • La nature de la charpente, traditionnelle ou fermette.
  • La région dans laquelle le chantier est situé, car le coût de la main-d’œuvre est plus élevé dans certaines régions.
  • La compétence, la renommée et l’expérience de l’artisan ou de l’entreprise en charge des travaux.

Pour bénéficier des meilleurs tarifs, il faut faire appel à plusieurs professionnels, qui vont fournir un devis des travaux. La comparaison des devis permet de choisir la proposition la plus avantageuse. Chaque devis proposé doit comporter des éléments obligatoires tels que la durée prévisionnelle des travaux, les conditions de révision du devis et la durée de validité du devis.

La charpente en bois ou la charpente métallique

Du point de vue écologique, la charpente de bois est le meilleur choix à faire. Naturelle et respectueuse de l’environnement, elle facilite l’isolation thermique de la maison. En effet, le bois se décline en un isolant naturel. Il est même possible de renforcer ses capacités d’isolation en étendant sur la charpente un film isolant en plastique ou en laine de verre.

Pour que la charpente en bois soit durable, il est obligatoire de lui appliquer un traitement fongicide, anti incendie et contre l’humidité. L’application de ces différents produits révise à la hausse, le coût de revient final de la charpente. Ainsi, la charpente de bois coûte 10 % plus cher qu’une charpente métallique.

Le choix du charpentier

Le charpentier est l’artisan professionnel du bâtiment spécialisé, dans la construction et la mise en place de la charpente. Son métier est basé sur 3 étapes essentielles :

  • La construction et la mise en place d’une charpente.
  • La rénovation.
  • La modification.

La première mission du charpentier est de façonner le bois en atelier. Toutes les étapes s’enchaînent : tracer, découper, façonner puis assembler. Par la suite, il installe la charpente directement sur le chantier. Autrement dit, il prend en charge le levage et le montage sur le chantier. Au-delà de tout aspect technique de son travail, le charpentier est aussi source de conseils et apporte une expertise précise, liée à la construction de la charpente ou à sa rénovation.

Comme critères de choix d’un charpentier, il doit répondre à toutes les questions qu’on lui pose. Il guide et aide à faire le meilleur choix pour tout le chantier. Au-delà des qualités et des compétences de l’artisan lui-même, on doit étudier ce qu’il propose sur le chantier : son périmètre d’activité et son investissement sur le chantier. D’autres critères ne sont pas à omettre comme les garanties « constructeur » ou les garanties de construction. Un charpentier digne de ce nom doit proposer des garanties « constructeur » identiques à des garanties dites commerciales, relatives à son ouvrage.

Les obligations du charpentier

Pour mener à bien sa mission, l’artisan professionnel ou l’entreprise de charpente doit présenter des plans qui détaillent :

  • Les dimensions et les axes des trous de scellement.
  • Les descentes de charges et de poussées.
  • Le niveau des faîtages.
  • Les dimensions des pignons.
  • La répartition des fermes.
  • Les contreventements.
  • Les fixations et les renforts.
  • Les détails liés à l’habillage, etc.

Les tarifs du charpentier

Les tarifs du charpentier varient selon les critères suivants :

  • La région.
  • La nature de la charpente à monter : charpente en kit, en bois, fermette, métallique, béton, avec un ou plusieurs pans, etc.
  • Les frais de déplacement.

Une fois les devis effectués, outre la comparaison des prix et des prestations proposés, on doit aussi vérifier les différentes mentions du devis :

  • Les dates prévues et les délais pour le montage de la charpente.
  • Le calcul du temps passé.
  • Le prix par type de prestation.
  • La mention « devis reçu avant exécution des travaux » à dater et à signer, etc.

Laisser un commentaire

Fermer le menu