Le chauffe-eau électrique

Le chauffe-eau électrique est un des dispositifs de confort très prisés dans l’habitat contemporain. Actuellement, les logements s’équipent de plus en plus de ces appareils, également nommés cumulus ou ballons.

Le chauffe-eau électrique est le dispositif qui permet d’avoir accès à l’eau chaude dans une habitation. Indépendant et instantané, il a l’avantage de présenter une grande facilité d’installation, d’utilisation et de maintenance. Cependant, il existe un très grand nombre de ballons proposant différentes possibilités et accessibles avec différents budgets.

Les types de chauffe-eau électriques

Avant d’établir son choix, il faut tenir  compte de certaines contraintes d’installation du chauffe-eau électrique, le budget disponible et la capacité souhaitée. Ces points dépendent du nombre de points d’eau et de personnes habitant dans la maison. Ce dernier critère est très important, car l’appareil doit correspondre aux besoins de tous les membres de la famille. Un appareil à trop forte capacité fera grimper inutilement sa facture d’électricité si une trop faible capacité ne permet pas de disposer d’assez d’eau chaude pour les besoins quotidiens. On peut citer 2 grandes familles de chauffe-eau électriques. : le chauffe-eau à accumulation ou le modèle instantané.

Le chauffe-eau à accumulation ou instantané

Le chauffe-eau électrique à accumulation, également appelé « cumulus », est muni d’un réservoir permettant d’assurer la conservation de l’eau chaude. Sa taille dépend principalement des besoins en eau chaude de l’utilisateur. Le fonctionnement de ce chauffe-eau électrique est relativement simple : l’eau froide entre par la zone inférieure de l’appareil, où elle est ensuite chauffée, grâce à une résistance électrique. En fonction du modèle choisi, le système de chauffage peut être de type « stéatite », soit la résistance est protégée par un tuyau métallique, ou de type « thermoplongé ». Dans ce dernier cas, la résistance est directement plongée dans l’eau. Quand l’eau est chauffée, elle s’accumule dans la partie supérieure du chauffe-eau, prête à être consommée par l’utilisateur. Le chauffe-eau à accumulation permet de faire des économies si on dispose d’un abonnement électrique à tarifs réduits, durant les heures creuses.

Le chauffe-eau instantané

Ce type de chauffe-eau ne comporte pas de réservoir. Ainsi, il est moins encombrant que le chauffe-eau à accumulation. Il est conseillé de l’établir à proximité du lieu où on doit utiliser l’eau chaude, c’est-à-dire près du pommeau de douche, sous l’évier, sous le lavabo, etc. Le chauffe-eau instantané tiédit l’eau à la demande, en employant une résistance électrique. Dès que le robinet se ferme, l’appareil se met au repos.

Le principe d’un chauffe-eau électrique

Un chauffe-eau électrique est basé sur un principe de fonctionnement assez simple. L’eau stockée dans la cuve est chauffée et est maintenue à température par la résistance électrique. La cuve est émaillée et isolante de manière à minimiser la consommation en électricité. Cette cuve peut arborer le format vertical (le plus fréquent) ou le format horizontal. Les éléments faisant changer le prix du ballon sont généralement le litrage de la cuve ainsi que le type de résistance.

Les installations les plus modernes offrent un chauffage de l’eau par une pompe à chaleur. Ce système permet la réalisation d’économies d’électricité, car les pompes à chaleur sont peu énergivores.

Les indications de prix relatives au chauffe-eau

Le prix relatif à un chauffe-eau à résistance blindée

Les ballons à résistance blindée sont les versions de ballons les plus basiques. Ils comportent une résistance renforcée plongée directement dans l’eau. Même si cet appareillage est moins cher, la résistance peut s’entartrer à la longue et demande beaucoup d’entretiens. Le prix d’un chauffe-eau à résistance blindée se chiffre de 150 à 400 €.

Le prix relatif à un chauffe-eau à résistance stéatite

Les cumulus à résistance stéatite proposent une résistance protégée par une enveloppe. Celle-ci prolonge considérablement la durée de vie de la résistance. Même si ce type de chauffe-eau est plus onéreux à l’achat, on dépensera moins en entretien et on réalisera des économies sur le long terme. Elle convient surtout aux utilisateurs résidant dans une région ayant une eau très calcaire.

Pour faire l’acquisition d’un chauffe-eau à résistance stéatite, on doit prévoir un montant compris entre 200 et 650 €.

La pose

Même si la pose d’un chauffe-eau peut sembler relativement simple, elle requiert des techniques, la prise en compte de certains paramètres ainsi que des connaissances qui relèvent des compétences de professionnels.

Ainsi, l’appareil doit se situer dans un emplacement qui ne doit pas gêner, et qui assure l’acheminement de l’eau vers les pièces d’eau sans difficulté. Il faut également tenir en compte du fait que la plupart des chauffe-eau doivent se poser sur un mur porteur, qui peut supporter le poids de plusieurs dizaines à des centaines de litres d’eau.

Le tarif de pose

L’installation d’un chauffe-eau implique la prolongation de réseau de plomberie et doit répondre à des normes très strictes, sous peine d’abîmer l’ensemble du réseau. Les services d’un professionnel de la plomberie se recommande pour s’assurer d’une installation durable, fonctionnelle et qui respecte les normes. Ce dernier assure la réalisation de l’installation d’une éventuelle extension de plomberie et posera le chauffe-eau, de la manière la plus adaptée aux besoins de l’utilisateur.

On estime le coût d’installation d’un chauffe-eau électrique entre 350 et 500 €. Au total, le montant d’un devis comprenant le prix de pose d’un chauffe-eau électrique et la fourniture peut s’élever de 500 à 1 200 €.

L’estimation de la durée des travaux

La nouvelle installation d’un chauffe-eau ou l’installation en remplacement d’un équipement ancien n’est pas longue. Les plombiers professionnels interviennent généralement en équipe pour réaliser la pose et les finitions en toute rapidité. Pour l’installation d’un chauffe-eau électrique, on doit compter sur une durée de 1 à 2 heures.

La réparation d’un chauffe-eau

Quelques problèmes peuvent intervenir durant la vie d’un chauffe-eau. Il n’y a aucune crainte à avoir puisque le plombier professionnel est à même d’évaluer rapidement les symptômes de la panne du chauffe-eau. En général, l’emplacement, l’âge ou le type de chauffe-eau peut impacter sur la difficulté de réparation du chauffe-eau et le prix du dépannage.

Le coût d’une réparation d’un chauffe-eau s’évalue de 100 à 220 €.

Le contrat d’entretien

Même si la souscription à un contrat d’entretien n’est pas obligatoire, elle présente quelques avantages. Une panne peut survenir au cours d’un week-end ou lors d’une période surchargée pour les plombiers. Ce forfait inclut quelques prestations qu’il faut étudier avec précision, notamment le remplacement de pièces défectueuses. Le forfait inclut les frais de déplacement, ce qui permet de réaliser des économies.

On doit débourser entre 125 et 200 € pour un contrat contenant la main d’œuvre et le déplacement, pièces de rechange non comprises. Le forfait se chiffre à partir de 200 € pour inclure les pièces à changer. Le prix varie d’un lieu à un autre, car le tarif s’affiche aux alentours de 115 € à Paris si l’intervention en banlieue à plus de 15 km peut s’élever jusqu’à plus de 130 €.

Laisser un commentaire

Fermer le menu