Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Réclamez votre devis détaillé en quelques clics.

Le maçon professionnel

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .
maçon professionnel

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Un maçon professionnel désigne un ouvrier qualifié pour la réalisation de travaux de maçonnerie. On entend par là le montage de mur, la réalisation de fondations d’une maison, le terrassement, etc.  Pour toutes ces prestations, le maçon professionnel peut être rémunéré à l’heure ou au m2 si en général, le maçon professionnel privilégie la tarification à l’heure. Le tarif des travaux est fixé brut. Pour connaître le coût réel des travaux, on y ajoute la TVA à 19,6 % ou à 7 % pour les travaux de rénovation.



Les travaux réalisés par un maçon professionnel


On peut faire appel aux services d’un maçon professionnel pour :




  • La construction d’une maison comprenant les fondations et les montages des murs.

  • La construction d’un mur de soutènement.

  • La pose des pierres de parement.

  • La rénovation d’un mur incluant la destruction de l’ancien et le montage d’un nouveau, ou le renforcement de l’ancien mur.

  • Les travaux de crépissage.

  • La réalisation d’une dalle de béton.

  • L’édification d’une terrasse.


Il est à noter cependant que, dans le cas d’importants travaux, il faut se rapprocher des services communaux pour avoir toutes les autorisations nécessaires avant le lancement du chantier, surtout si l’on bénéficie d’une subvention ou d’un crédit pour ses travaux.



Le tarif horaire moyen d’un maçon professionnel


Un maçon professionnel demande entre 40 et 50 € pour une heure de travail. Cela revient à un tarif de 280 à 350 € HT par jour. À ce tarif, on doit ajouter quelques coûts :




  • La TVA à 19,6 % ou à 7 % pour les travaux dans le cadre d’un projet de rénovation énergétique ou sanitaire.

  • Les frais de déplacement du professionnel s’il doit parcourir une longue distance pour arriver au chantier.


Selon la nature des travaux à effectuer, le maçon pourrait appliquer une tarification au m2. Dans ce cas, on doit prévoir de le payer environ 40 € par m2 d’ouvrage.


Pour s’assurer de profiter du meilleur prix, il faut demander à différents professionnels de fournir un devis et comparer ensuite ces derniers (3 devis différents au moins).



Les exemples de travaux de maçonnerie et les tarifs correspondants


Pour réaliser les fondations, les maçons peuvent évaluer le prix selon le volume (m3). Le tarif fixé comporte généralement la main d’œuvre, la réalisation des fondations ainsi que les travaux de terrassement. Le devis atteint les 200 à 300 € HT par m3.


Pour un mur de parpaing, l’ouvrier demandera entre 40 et 60 € HT par m2, fournitures comprises.


Pour un mur porteur et l’installation d’une porte, on doit débourser un budget moyen de 1 500 € HT.



Les points essentiels d’un devis


Avant de soumettre un devis, un maçon professionnel nécessite quelques renseignements :




  • L’échéance des travaux demandée.

  • La surface concernée ou le volume des travaux à réaliser.

  • La nature des matériaux à utiliser comme les parpaings, les briques, le plâtre, le béton, etc.

  • L’utilité d’un ragréage ou d’une chape.

  • La nécessité de creuser pour les fondations.

  • La nécessité d’un terrassement.


Les astuces pour payer au juste prix les travaux de maçonnerie


Bien évidemment, il n’est plus à démontrer que tout un chacun veut faire des économies pour ses travaux. Quelques conseils et astuces sont alors de rigueur :




  • Faire appel aux maçons professionnels qui résident à proximité du chantier et agréés par la Chambre des Métiers. Pour cela, on se rend au bureau local de la Chambre des Métiers.

  • Demander à 4 ou 5 de ces artisans choisis sur la base de leurs compétences, qualifications et expériences. On étudie, analyse et compare avec minutie lesdits devis pour retenir les 2 ou 3 propositions qui apparaissent les plus avantageuses.

  • Rencontrer les artisans concernés pour un échange. Cette rencontre a pour but de connaître et de négocier les tarifs autant que possible. À l’issue de ces entretiens, on pourra retenir l’ouvrier qui aura la charge des travaux.


Les informations qui aident


Toujours dans un souci de payer moindre ses travaux de maçonnerie, quelques conseils sont pertinents :




  • Pour les petites surfaces, on peut effectuer soi-même les travaux si on a une âme de bricoleur. On peut toujours s’aider des conseils d’un expert.

  • Choisir entre le tarif horaire ou le forfait. Il est plus avantageux d’opter pour un forfait pour les gros chantiers.

  • Demander systématiquement un devis détaillé qui est censé comprendre toutes les tâches effectuées. C’est un moyen efficace pour s’assurer que le travail est fait et qu’aucune prestation n’est surfacturée.

  • Répartir les frais entre le locataire et le propriétaire, dans le cas d’un logement loué et selon la nature des travaux.


L’artisan professionnel ou l’entreprise spécialisée


On a le choix entre un artisan professionnel qui travaille en tant qu’indépendant ou une entreprise de maçonnerie pour la réalisation de ses travaux. Il est à noter qu’une grande entreprise, même si elle peut être un peu plus chère, dispose de l’avantage de toujours avoir à sa disposition un équipement de qualité et une main-d’œuvre disponible. Ces facteurs jouent autant sur la qualité et la rapidité de la réalisation des travaux.


Dans tous les cas, il ne faut jamais solliciter un maçon au noir dans le but de faire des économies. En effet, on s’expose à de nombreuses déconvenues, notamment le risque des poursuites judiciaires et de lourdes sanctions comme le paiement d’amendes. De plus, on n’a aucune garantie de la réalisation des travaux et de l’assurance décennale. En outre, l’artisan peut disparaître du jour au lendemain sans terminer la tâche qui lui a été confiée, et on ne pourra intenter aucune poursuite légale.



Le maçon professionnel habilité


Choisir un professionnel habilité et qualifié donne des garanties d’un travail de qualité. Pour ce faire, on peut vérifier que le maçon dispose bien des qualifications et de la formation requise. On peut lui demander de présenter ses diplômes, pour se faire une idée sur ses compétences. On peut citer quelques formations pour accéder au métier de maçon :




  • Certificat d’Aptitude Professionnelle ou CAP maçon.

  • CAP constructeur en béton armé du bâtiment.

  • CAP constructeur en ouvrages d’art.

  • Bac pro technicien du bâtiment organisation et réalisation de gros œuvre.

  • Bac pro interventions sur le patrimoine bâti.

  • Brevet professionnel ou BP maçon.

  • BP construction en maçonnerie et béton armé, etc.


Le devis fait objet de contrat d’engagement de la part du maçon professionnel


Dans la pratique, un artisan professionnel est lié, sur la base du devis qu’il transmet à son client, par un contrat de travail. Effectivement, il est tenu de réaliser les travaux prévus à la bonne date et en respectant la qualité décrite dans le devis.


Ainsi, les 2 parties sont légalement engagées. Le client est obligé de régler, une fois les travaux terminés, le montant prévu au maçon professionnel. Cette condition protège les 2 parties, et s’il y a un litige, on peut intenter une procédure légale pour régler le conflit.

Ne vous arrêtez pas là ! Explorez d’autres sujets

mur en crépi, crépi de façade extérieure

L’extérieur d’une maison en crépi

Le crépi au niveau extérieur d’une maison confère à celle-ci un aspect à la fois exotique et original. Ainsi, le crépi peut marquer le style architectural d’une habitation. D’autant plus qu’il conditionne l’état général extérieur d’un logement. Faire le crépi…

Aspect brique de verre

Les briques de verre pour mur

Un mur en brique de verre endosse la fonction principale de laisser passer la lumière tout en veillant à assurer l’intimité d’une pièce. Esthétique et design, il est très utilisé et apprécié des architectes. Il présente l’avantage de convenir aussi…

Facebook
WhatsApp
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *