Achat d’un ascenseur : tout ce qu’il faut savoir

Le coût d’un ascenseur varie en fonction de plusieurs facteurs techniques et esthétiques. De nos jours et malgré le budget conséquent à mobiliser, l’ascenseur est devenu un élément quasi-incontournable d’un bâtiment à étages. Cela est dû au mode de vie actuel où le temps et le confort influent sur toutes les activités. On en trouve dans un bâtiment particulier ou collectif disposant de plusieurs étages, que ce soit dans le secteur habitation ou dans tout autre secteur (services, commerce, industries).

Les éléments essentiels à connaître sur les ascenseurs

Les éléments caractérisant les ascenseurs

L’ascenseur permet le transport vertical rapide et confortable des personnes.

Ces deux points induisent les premiers éléments essentiels d’un ascenseur, à savoir :

  • La charge qui correspond au poids de l’ascenseur et à celui des personnes à transporter.
  • La rapidité, autrement dit, la vitesse de déplacement.
  • Le design qui va dépendre des aménagements, des accessoires, etc.

L’installation d’un ascenseur dans un immeuble constitue un véritable investissement, car elle augmente la valeur intrinsèque de l’immeuble. Son coût est différent selon le moment de son installation (lors de la construction du bâtiment, insertion dans un bâtiment existant ou lors de réhabilitation et/ou remise aux normes de l’existant).

Les différents types d’ascenseur

Grosso modo, il existe deux types d’ascenseur. Il s’agit de l’ascenseur à propulsion hydraulique et l’ascenseur à traction électrique. Leur point commun réside dans le fait de nécessiter l’emploi de courant électrique pour le fonctionnement du mécanisme qui les met en mouvement.

L’ascenseur à propulsion hydraulique est utilisé dans les bâtiments ne possédant que quelques étages. Actuellement, la plupart des ascenseurs sont à traction électrique.

Chaque type d’ascenseur possède ses points positifs et ses contraintes en ce qui concerne la pose, le fonctionnement et l’entretien. Cela entraîne une grande disparité dans leur coût.

On peut encore répartir les ascenseurs en deux catégories suivant la qualification de leurs propriétaires. Dans cette optique, l’ascenseur est dit privatif quand il appartient à un particulier et l’ascenseur est collectif lorsqu’il est en copropriété.

Suivant l’endroit où il est installé, on distingue l’ascenseur à gaine (insérée à l’intérieur d’une structure maçonnée) et l’ascenseur autoportant (monté dans une structure métallique).

L’élément principal d’un ascenseur est la cabine. Elle peut être simple ou de standing suivant les aménagements de l’intérieur ainsi que les accessoires que l’on peut y trouver.

Les réglementations relatives aux ascenseurs

À titre indicatif, on peut citer quelques textes réglementant l’installation des ascenseurs, dont :

  • La Directive européenne 95/16/CE, la plus importante ;
  • La Directive 2006/42/CE relative à la libre circulation des ascenseurs et des accessoires dans l’Union Européenne ;
  • La Norme EN81-41 édictant les règles de sécurité relatives à l’installation des ascenseurs ; etc.

Le coût d’un ascenseur

Quel que soit le type d’ascenseur choisi, le budget à engager n’est pas négligeable. Celui-ci va couvrir le coût de l’installation et les dépenses connexes. Par ailleurs, l’installation d’un ascenseur demande le concours de divers professionnels ayant les connaissances et le savoir-faire, requis dans le domaine. Ce qui explique l’importance du devis avant toute prise de décision.

Les critères de coût de l’ascenseur

Le coût de l’installation d’un ascenseur est très variable. Des critères doivent être considérés dans son estimation. Il s’agit entre autres de :

  • La localisation du site.
  • L’état du bâtiment (nombre d’étages, aménagements nécessaires, etc.).
  • L’accessibilité.
  • Des caractéristiques de la cabine (taille, design, accessoires), etc.

Les dépenses connexes

Installer un ascenseur dans un immeuble entraîne plusieurs coûts, liés :

  • À la pose de l’installation.
  • Au fonctionnement de l’installation.
  • À l’entretien (périodique ou non).

Au contrôle technique obligatoire.

Indication de coût d’un ascenseur

Compte tenu des facteurs cités ci-dessus, le coût de pose avec fournitures comprises pour :

  • L’ascenseur collectif est compris entre 60 000 et 90 000 euros pour un immeuble à 4 étages. L’entretien annuel s’estime aux environs de 2 500 euros. Les dépenses relatives à l’ascenseur sont réparties entre les copropriétaires. Cette répartition se fait au niveau de leur assemblée générale.
  • L’ascenseur privatif à 2 étages, se situe autour de 20 000 euros avec 4 000 euros environs pour chaque étage de plus, s’il est autoportant et autour de 17 500 euros avec 3 500 euros environs pour chaque étage de plus, s’il est à gaine.

Importance du devis

Du fait de la large fourchette de prix existante pour l’installation d’un ascenseur, s’adresser à des spécialistes du domaine pour dresser des devis différents, à partir des spécifications plus ou moins techniques de l’utilisateur, s’avère essentiel. Ces devis demandés n’engagent en rien le client, mais ils lui permettent d’effectuer une comparaison des prix et de choisir celui qui lui semble le plus avantageux.

Laisser un commentaire

Fermer le menu