Superposition de deux isolants différents, est-ce faisable ?

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

Pour optimiser la performance thermique de sa maison, puis se voir attribuer toutes les aides financières disponibles, la superposition de deux types d’isolants se présente comme une belle solution. Cette technique est toute aussi idéale pour les combles. Mais est-ce techniquement sans conséquence fâcheuse ? Quelles sont les conditions pour que ce système fonctionne ?

Quelle utilité de la superposition d’isolants ?

De manière générale, c’est comme se couvrir avec un drap surmonté d’une couette, autrement dit, on se retrouve plus au chaud. Techniquement, on a donc plus de chance d’augmenter la performance thermique de la maison, en accumulant deux résistances thermiques, issues de deux matériaux d’isolation superposés. En d’autres termes, l’on vise ainsi à se conformer à la réglementation thermique RT2012 qui impose notamment une consommation d’énergie primaire minimale, et un gain énergétique certain. Les deux couches doivent avoir une résistance thermique R supérieure à 6, selon l’exigence de cette RT. Et de plus, l’on se donne aussi toutes les chances d’obtenir une ou plusieurs des différentes aides de l’État en matière d’isolation, entre autres, le crédit d’impôt, le Certificat d’économie d’énergie, etc. Cette astuce est loin d’être banale chez de nombreux foyers français qui y voient une manière simple et souvent pas chère de minimiser le coût de l’énergie.

Qui plus est, certains isolants comme le liège, la fibre de bois ou encore les isolants minces réfléchissants se recommandent comme compléments d’un autre isolant de base. Leur performance seule ne permettant pas d’atteindre les seuils d’éligibilité aux dites aides. Par ailleurs, le choix d’une seconde couche d’isolant peut également se justifier par une recherche d’esthétique dans les combles ou les autres parties de la maison à isoler, ou encore comme rajout à un isolant existant. En effet, les laines de bois, de verre, etc., sont par exemple, particulièrement peu esthétiques. Si elles s’installent dans des combles habitables, il est judicieux de les dissimuler, comme sous une plaque de fibre de bois.

Quand éviter la superposition des isolants ?

Le choix de superposer deux isolants (ou plus) doit se faire avec un peu de recul, sachant que certaines incompatibilités peuvent entraîner des dégâts majeurs dans la structure même de la maison. En effet, une isolation mal réalisée peut entraîner des infiltrations d’humidité dans les parois ou dans les charpentes, puis provoquer la détérioration de celles-ci. Même si l’ancienneté d’un isolant existant n’indique pas forcément sa perte d’efficacité, il est tout de même important de faire vérifier son intégrité pour éviter les risques.

En fait, l’ajout d’un second isolant dans le but préserver un ancien isolant en mauvais état ne se recommande pas. Si l’ancien isolant présente des traces suspectes ou de malfaçon (jointure mal faite, etc.), ou si la présence de rongeurs a altéré son homogénéité, il est préférable de tout enlever et de remettre le même isolant en neuf, avant d’y apposer une autre couche.

Quel isolant idéal pour la superposition ?

Sachant que l’air chaud de la maison remonte vers le toit, l’isolation multicouche s’avère la plus adaptée pour maximiser l’isolation thermique, principalement pour la toiture et les combles. Si la couche principale est faite de matériau mou et perméable comme les laines ou la ouate de cellulose, le second isolant doit en revanche être imperméable à l’air (un panneau de chanvre ou du polystyrène expansé). Ce procédé permet non seulement d’éviter toute déperdition de chaleur, mais surtout pour éviter la formation d’une humidité entre les 2 couches.

Quels prix pour une double isolation des combles ?

L’isolation des combles est une solution plus ou moins bon marché et efficace, par rapport à d’autres systèmes. Le marché des isolants présente bien une assez large fourchette de prix, puisqu’il faut compter entre 2 et 30 euros le prix de 1 m² d’isolants, hors frais de pose. À noter tout de même que les matériaux les plus populaires et parmi les plus efficaces, coûte les moins chers. On peut prendre l’exemple des laines minérales que l’on peut obtenir à 3 euros le m².

À l’installation, le devis peut être plus élevé pour la pose d’une isolation multicouche, compte tenu des travaux de précision à faire dans ce cadre. Quoi qu’il en soit, il est possible de réduire significativement les dépenses en la matière, si le projet est éligible aux aides financières accordées pour l’isolation des combles.

Devis

Jusqu'A  3 devis en 5 minutes.
Cliquez ici

Laisser un commentaire