Une terrasse en bois, le nec plus ultra

Quoi de plus élégant et chaleureux pour accueillir tables de jardin, parasols et transats, qu’une terrasse en bois ? Cependant, difficile de s’y retrouver parmi le large choix de terrasses proposées. En lames ou en caillebotis, en « vrai » bois ou en composite ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre pour vous aider  réaliser la plus belle des terrasses !

La terrasse en « vrai » bois

Quoi qu’il en soit, que vous optiez pour une terrasse en bois ou que vous vous laissiez séduire par une terrasse en composite, il faut toujours vous reporter à la classification du bois qui va de 1 à 5. Il est préférable de choisir des bois de classe 4 ou 5,  imputrescibles, plus résistants aux intempéries et à la stagnation de l’eau.

Les bois exotiques

Pour bien choisir sa terrasse, il faut savoir qu’il existe différents types de bois exotiques.

Le teck est le plus connu et le chouchou des terrasses en bois parce que le plus noble et le plus résistant des bois exotiques.

Mais il existe d’autres bois exotiques pour la réalisation de votre terrasse, à savoir, l’Ipé du Brésil, le cumaru, le massaranduba… Ce dernier est particulièrement utilisé ces derniers temps pour la réalisation de terrasses en bois.

Choisissez toujours un bois labellisé, certifié FSC par exemple, cette certification vous assurera la qualité et l’assurance d’une gestion écoresponsable des forêts. Vous pouvez également choisir des essences européennes dures tels que le Douglas, le mélèze alpin …

Les avantages des bois exotiques

L’engouement pour les bois exotiques en matière de terrasse s’explique par la chaleur et la robustesse de cette essence de bois.

Ce matériau authentique est remarquable en extérieur parce qu’il est naturellement inaltérable, qu’il résiste bien à l’humidité et aux moisissures et de ce fait, il reste beau assez longtemps malgré le temps qui passe. Autre avantage non négligeable : l’absence de résine et peu, voire pas, d’échardes.

Les inconvénients des bois exotiques

Malheureusement, le bois exotique ne présente pas que des avantages. Même s’il résiste plus longtemps au temps et aux conditions climatiques il finit tout de même par « griser ».

De plus, les bois exotiques qui sont des essences de bois denses, sont difficiles à travailler, donc à installer ; de même, les lames en bois exotiques retiennent la chaleur – très désagréable quand on marche pieds nus – et elles sont sujettes aux fissures.

Pourtant, ces inconvénients n’ont pas empêché le bois exotique d’être particulièrement plébiscité pour les terrasses en bois.

Il a même été victime de son succès. En effet, à ses débuts, son exploitation a été des plus déplorables. Même si aujourd’hui, la gestion des forêts s’est nettement améliorée, le bois exotique n’est pas un bois écologique du fait de sa provenance lointaine par avion.

Le pin autoclave

Le pin est un bois qui n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur, trop souvent assimilé à un bois bas de gamme, synonyme de palettes.

Pourtant, le pin du nord, notamment de Scandinavie, est un bois de très bonne qualité parce qu’exploité dans de bonnes conditions.

Lorsque l’on veut améliorer les performances de cette essence de bois, le pin est traité à cœur, c’est-à-dire qu’il est mis sous pression et sous vide, pour donner le pin autoclave.

Les avantages du pin autoclave

Le pin autoclave est un bois moyennement dense par conséquent facile à installer et qu’il n’est pas nécessaire de visser. Pour une terrasse en bois de qualité, préférer un pin autoclave de classe 4, mieux adapté aux aménagements extérieurs et intéressant d’un point de vue tarif, prévoyez près de 20 euros/m².

Bien entendu, il faut toujours choisir un bois traité de façon écologique et recyclable pour allier respect de l’environnement et bonne affaire !

Autre atout – et non des moindres – du pin autoclave, est qu’il est plus isolant par rapport à la chaleur car c’est un bois tendre.

Mais c’est aussi parce qu’il est tendre que la terrasse en pin va se patiner avec le temps et que des rayures vont apparaître, charme du temps qui passe, pour certains, ou au contraire, véritable inconvénient pour d’autres.

Les inconvénients du pin autoclave

Et des faiblesses, le pin autoclave en connaît d’autres, telle que sa longévité bien inférieure à celle d’une terrasse en bois exotique.

Et puis, certains traitements autoclaves ne sont pas écoresponsables parce qu’ils ont recours à des produits chimiques.

De même, malgré son traitement, le pin autoclave peut suinter de la résine et donner des échardes. Si le bois est raboté, il est possible d’atténuer celles-ci.

Le pin est aussi un bois qui présente des nœuds, ce qui n’est pas toujours apprécié.

Le robinier

Le robinier, ou « faux acacia », est une essence de bois européenne, qui a le vent en poupe parce qu’elle dispose de nombreux atouts.

Les avantages du robinier

En effet, sachant qu’il pousse en Europe, le robinier est par conséquent plus écologique que d’autres essences de bois, ne nécessitant pas de transport aérien, il évite ainsi toute pollution.

De même, le robinier est naturellement classe 4, sans avoir besoin de subir un quelconque traitement.

Les inconvénients du robinier

Beaucoup de particuliers plébiscitent le robinier. Néanmoins, sa faible exploitation ne permet pas de répondre à la demande.

Arbre de petite taille, les lames issues de ce bois sont donc de petites dimensions ; le robinier est un bois qui donne des échardes, ce qui peut être un inconvénient pour la réalisation d’une terrasse en bois.

Autre bémol, le prix, qui s’élève à environ 60 euros/m², conséquent pour certains budgets. 

Les nouveaux traitements du bois de la terrasse

Les traitements thermiques

Le traitement thermique est un étuvage, c’est-à-dire qu’on chauffe le bois à une température pouvant atteindre 240°C. Le bois devient alors stable, résiste à l’humidité et donc aux moisissures.

Ce traitement colore le bois dans la masse, et l’on obtient ainsi du thermopin ou thermofrêne, d’aspect très agréable qui donne de jolies terrasses en bois.

Sans ajout de produits chimiques, ce procédé entraîne une modification définitive des composants du bois.

Autre traitement : la furfurylation

La furfurylation est un autre procédé, parmi d’autres, pour traiter le bois. Il s’agit d’injecter un composant – essentiellement des produits issus de la canne à sucre – qui changent définitivement les caractéristiques du bois qui devient plus dense et plus résistant.

Ainsi traités, les bois sont garantis jusqu’à 50 ans pour certains. Et en plus d’être pérennes, ils sont doux, agréables, sans risques d’échardes et respectueux de l’environnement. Parfaits pour votre terrasse en bois en somme, d’autant plus que ce procédé colore aussi le bois pour lui donner un aspect de bois exotique !

La terrasse en bois composite

Le bois composite est un matériau alliant pour moitié des fibres de bois et pour le reste de la composition du polyéthylène haute densité. C’est donc un mélange de bois et de matières polymères.

Les avantages du bois composite

Le bois composite est intéressant tout d’abord du fait de son prix. Ainsi, vous pouvez réaliser votre terrasse en bois à partir de 40 euros/m² environ.

L’autre atout de ce type de bois est sa longévité, le fait qu’il ne donne pas d’échardes et qu’il ne change pas de couleur au fil du temps. L’absence de colle qui le rend donc plus écologique est aussi un avantage non négligeable.

En plus d’être une très bonne alternative aux défauts du « vrai » bois, auquel il ressemble beaucoup, il présente toutes les qualités d’un matériau recyclable à l’infini, idéal pour votre terrasse naturellement protégée de l’humidité, du gel, du soleil et du temps qui passe…

Les inconvénients du bois composite

Mais pour certains, le bois composite n’est pas du bois ; même si son aspect s’améliore, les adeptes du « vrai » bois le trouve moins joli, moins chaleureux à y regarder de plus près !

Même si le prix peut paraître très attractif, il n’en reste pas moins qu’il est préférable de choisir un bois composite un peu plus onéreux, 100 euros/m² environ, pour obtenir un produit de qualité, stable et écologique.

De plus, avec le recul, les spécialistes se sont rendu compte que le bois composite était également vulnérable aux agressions du temps et qu’il était indispensable de l’entretenir avec des produits adéquats.

Les terrasses en bois n’ayant plus de secret pour vous, il ne vous reste plus qu’à parfaire le décor ! Pour un petit salon outdoor douillet et agréable, n’oubliez pas les murs, en bois eux aussi, ou à peindre ; à moins de préférer l’originalité des papiers peints, tentures ou tableaux d’extérieur… pour sublimer votre terrasse.

Et si vraiment vous avez du mal à retourner à l’intérieur, et que bougies et photophores ne suffisent plus à réchauffer l’atmosphère, pensez à installer un braséro – mexicain, pour le dépaysement ou design, pour le chic – pour profiter plus longtemps de votre terrasse en bois…

Laisser un commentaire