Toute construction, quelle que soit sa destination est insensée sans une porte. C’est donc un élément, plus qu’incontournable pour un bâtiment. Compte tenu de cette importance, ce dispositif continue de faire l’objet de toutes les attentions et de toutes les innovations de la part des fabricants pour être la plus fonctionnelle, la plus durable et la plus esthétique. De plus, c’est le premier élément qu’on voit d’une habitation et qu’on utilise pour y accéder. Et en tant que barrière de protection, elle est conçue pour détenir d’excellentes propriétés techniques. Devant l’étendue de l’offre, faire le choix de ses portes, dépends de plusieurs critères, principalement de son budget.

Le choix de matériaux est très large pour ce type d’ouverture. En intérieur, une porte peut être en bois massif, en verre, en structure post-formée ou alvéolaire, etc. En extérieur, une porte peut être en bois massif, en PVC (Polychlorure de Vinyle) ou en verre renforcé.

Les types de porte, sur le plan finition et ouvertures sont également nombreux. Elles peuvent être pleines, semi-pleines, vitrées, battantes ou encore coulissantes.

La porte battante

Elle s’articule sur 2 ou 3 axes. Lors de son ouverture, l’ouverture balaie une large surface pour libérer un grand passage. La porte battante possède quelques caractéristiques essentielles. Elle peut avoir un ou deux vantaux. Son sens d’ouverture peut être à droite, à gauche ou les deux à la fois, pour le cas de deux vantaux. Lorsque sa poignée se trouve à droite, l’ouverture est définie à gauche et inversement.

Une porte battante s’ouvre en fonction d’un axe vertical à partir de paumelles ou gonds reliés au dormant. Elle est facilement démontable et remplaçable.

Comme inconvénients, ce modèle requiert un débattement important et nécessite un dégagement minimal de 1 m.

La porte coulissante

Elle a comme particularité de glisser parallèlement au mur. Par ailleurs, elle s’encastre dans une cloison. Ce type de modèle est implanté sur des rails ou sur des galets. Ainsi, la porte coulissante à galandage séduit par ses nombreuses propriétés. Elle peut être à quatre vantaux, installés sur un ou deux rails avec la possibilité d’user d’une porte cintrée ou en angle. Quel que soit le type, on doit disposer d’un espace sur ou dans la cloison ou le mur, supérieur à la largeur de la porte, pour autoriser une ouverture totale.

Une porte coulissante intégrée ou à galandage rentre complètement dans la cloison. Quand elle est ouverte, elle est quasiment invisible. Cette dernière conviennent spécifiquement aux personnes à mobilité réduite.

Un gain de place considérable contre des travaux conséquents de maçonnerie

Ce type de porte impose de grands travaux de maçonnerie si bien qu’on la préfère dans le neuf ou lors de la création d’une séparation d’une grande pièce. On peut trouver des kits pour les portes à galandage. Ceux-ci se composent de la contre cloison avec le caisson, du rail alu à poser en partie haute ainsi que la butée de porte.

La porte coulissante en applique, constitue une autre version de la porte coulissante. Elle coulisse le long du mur sur un rail et demeure visible. Elle requiert également des travaux de maçonnerie pour sa mise en œuvre, mais qui sont moins importants que pour celle à galandage. Disponible en kits simples, cette solution est envisageable en rénovation.

Atouts et points faibles

Comme autre avantage, les portes coulissantes n’ont pas de débattement pour un gain de place appréciable dans l’habitation.

En guise d’inconvénients, lorsqu’elle est en applique, elle occasionne une perte de la partie du mur où elle vient glisser. On peut aussi faire face à une usure des roulements et du rail.

Le modèle pliant

Elle est en accordéon et convient particulièrement pour les endroits assez étroits. Les lames du vantail se replient sur elles-mêmes pour permettre l’ouverture. C’est la meilleure solution pour optimiser son espace. Elle est aussi plus pratique en cas de rénovation et permet de facilement moduler un espace.

Ses caractéristiques

Comme caractéristiques, une porte pliante se compose de plusieurs vantaux de faibles largeurs maintenus par emboîtement, qui se replient sur eux-mêmes. Le tout est suspendu à un rail haut. Une porte pliante se décline souvent en PVC. Son système de fermeture peut être par clip ou via une simple serrure. Ce modèle d’ouverture est également simple à poser. Comme elle ne possède pas de débattement, elle offre un gain de place et un passage dégagé dépendant du nombre de vantaux.

Côté faiblesses, elle s’use plus ou moins rapidement selon la qualité du rail et la fréquence de l’utilisation. Les vantaux peuvent aussi vriller un peu et le choix en coloris et en styles est relativement restreint.

La porte pivotante

Comme son nom l’indique, elle s’ouvre grâce à un système de pivot. Très esthétique, ce modèle se fait malheureusement de plus en plus rare pour un bâtiment d’habitation. Il s’intègre parfaitement dans le mur pour conférer un aspect très contemporain.

Ainsi, cette porte dispose d’une ouverture verticale sur pivot droit, gauche ou centre. Généralement, elle permet des ouvertures importantes sur un pivot central. On utilise habituellement deux pivots, un au sol et un au plafond. Son ouverture peut aller jusqu’à 360 ° et se fait par simple pression de la main, pour une intégration parfaite dans le décor. Sa conception peut se faire avec de différents matériaux.

Comme inconvénients, on peut citer la nécessité d’un dégagement au moins égal à la porte, un passage inférieur à la largeur de la porte et un angle d’ouverture réduit si le pivot est excentré.

Les finitions imaginables pour une porte

Un devis porte proposant un matériau bien précis, proposera également un type de finition précis. Pour les portes, les finitions imaginables sont sont possibles. Elles sont donc très nombreuses et variées. Les finitions concernent la la forme (rectangle, ovale,), la couleur de la peinture, du vernis, les moulures, les charnières, les poignées, les carreaux de verre, le verre sablé, etc.

Les performances d’une porte

Un devis porte ne renseigne pas seulement sur les qualités esthétiques. Le devis doit aussi proposer des caractéristiques techniques, importantes chez une porte. À part le fait de créer une fermeture fonctionnelle et sûre, une porte digne de ce nom doit favoriser l’isolation et thermique et acoustique. Elle doit aussi permettre ou non de laisser passer la lumière et peut même renforcer drastiquement la sécurité (cas des portes blindées). Ainsi, on doit définir à l’avance, selon ses envies et ses priorités, les performances que les portes doivent offrir.

Le prix d’une porte

Le montant total d’un devis porte dépend de nombreux éléments si le plus important est le prix de la porte elle-même. Selon le matériau utilisé, son utilisation (en intérieur ou en tant que porte d’entrée) ainsi que ses capacités techniques, le prix d’une porte peut varier. Dans tous les cas, ce prix n’est pas négligeable. Une porte intérieure s’obtient à partir de 30 € à 600 € si le prix d’une porte d’entrée s’estime de 170 € à plus de 4 000 €.

Pour l’installation, l’artisan professionnel comme le menuisier ou le serrurier pratique un tarif allant de 40 à 60 €/h, voire plus.

Avant de faire son choix, il faut faire des recherches en profondeur. Pour ce faire, on fait réaliser de nombreux devis gratuits. Par la suite, on doit les comparer sur les aspects esthétiques, les performances et bien entendu, le tarif et ne pas hésiter à négocier. On peut aussi s’informer sur les aides mises en place pour réduire le coût.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les derniers articles

Fermer le menu